DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

Ben Affleck : un meilleur réalisateur qu’acteur ?

En passant derrière la caméra, comme pour le film The Town diffusé ce soir à 20h50 sur TMC, Ben Affleck a-t-il enfin trouvé sa voie ?"Voici la preuve indiscutable et statistique que Ben Affleck est le meilleur réalisateur de la décennie." Cette affirmation, c’est The Roosevelts qui l’a lancée en novembre 2014 en publiant les résultats d’une analyse portant sur tous les films sortis depuis 2004. Une étude qui place à la surprise générale, soyons francs, Ben Affleck devant les Frères Coen, Martin Scorsese ou encore David FincherMais si cette étude, qui se base notamment sur les avis positifs publiés sur Rotten Tomatoes, est discutable, elle souligne ce que beaucoup reconnaissent aujourd’hui, à savoir que le passage derrière la caméra de Ben Affleck était de loin sa meilleure idée depuis des années. Plombé par des choix de carrière limite risibles pendant quelques années, le détour par Daredevil peut en témoigner, le compagnon de Jennifer Garner a donné une nouvelle impulsion à sa carrière en se tournant vers la réalisation. Ce qui était loin d’être gagné tant il partait de loin.L’habitué des Razzie Awards avant le "coup de maître"Après le très beau Will Hunting qui lui a d’ailleurs valu l’Oscar et le Golden Globe du meilleur scénario (un scénario coécrit avec Matt Damon), Ben Affleck a fait une belle série de prestations à ranger dans la case "à oublier". Des rôles qui lui ont d’ailleurs valu une belle flopée de nominations aux Razzie Awards dans la catégorie pire acteur de l’année. Il a d’ailleurs raflé ce prix en 2002 pour Pearl Harbor, en 2004 pour Daredevil ou encore en 2005 pour Père et fille.Après un premier court métrage en 1993, Ben Affleck dévoile en 2007 sa première réalisation, Gone Baby Gone. "Un vrai coup de maître pour un premier essai" selon Christophe Narbonne, l’auteur de notre critique. Un film qui brille par "ses scènes spectaculaires et sa photographie signée John Toll." Un film qui lui permet également de retrouver des rôles dans lesquels il brille un peu plus notamment dans Jeux de pouvoir et The Company Men.La révélation "Argo"Il confirme son talent de réalisateur avec The Town, sorti en 2010 et diffusé ce soir à 20h50 sur TMC. Un film dont la mise en scène "empreinte de majesté old school" a séduit notre critique Mathieu Carratier. Mais c’est avec Argo (2012) que Ben Affleck confirme que sous l’acteur à la carrière en dents de scie se cache un vrai réalisateur. Un cinéaste capable de donner du sens à un film, de mettre en images une histoire politique le tout avec un zeste d’humour et une belle mise en scène. Un film pour lequel il a su s’entourer puisque les producteurs ne sont autres que George Clooney et Grant Heslov."En trois longs métrages exemplaires, le paria s’est mué en auteur polyvalent regardé comme le nouvel Eastwood à qui l’on soumet dorénavant tous les projets les plus juteux du moment", écrit d’ailleurs Mathieu Carratier notre critique. D’acteur totalement "périmé par une série de navets", Ben Affleck est devenu, en passant derrière la caméra, le nouvel homme incontournable d’Hollywood. S’il a dû faire face au relatif échec de Players qui l’a conduit à être le 10ème acteur le moins rentable d’Hollywood en 2014, il a de nouveau explosé sur grand écran dans Gone Girl de David Fincher. Et reprendra le costume de Batman dans Batman V Superman : Dawn of Justice. Comme quoi passer derrière la caméra a permis de le faire revenir avec brio devant la caméra.P.H.