AFFICHE
4
BROOKLYN SECRET

De la difficulté d’être une trans philippine sans papiers dans l’Amérique de Trump. Tel pourrait se résumer ce film d’Isabel Sandoval (elle- même transexuelle) sur une aide- soignante en quête d’un mariage blanc, pour laquelle craque le petit fils de la femme dont elle s’occupe. Et s’il brasse de nombreux sujets sociétaux, Brooklyn secret est avant tout le portrait d’une femme entraînée dans un amour qu’elle croyait impossible, avec une double peur au ventre : celles de l’expulsion et de la réaction de l’homme qu’elle aime le jour où il apprendra qu’elle est trans.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
LES PARFUMS

En 2012 sortait L’Air de rien, le premier long métrage prometteur de Grégory Magne, coréalisé avec Stéphane Viard. On y suivait déjà Grégory Montel dans un road-trip aux côtés de Michel Delpech en vieux chanteur endetté qui traînait en tournée son huissier! Un buddy movie doux-amer qui témoignait d’un regard plein de tendresse pour les personnages. Les Parfums reprend ce principe des contraires qui doivent s’accepter le temps de déplacements riches en situations et en rencontres semi-cocasses.

Christophe Narbonne
AFFICHE
2
LE COLOCATAIRE

Méconnu en France (la moitié de ses films est sortie directement en vidéo), Marco Berger n’a qu’une obsession : montrer, comme ici, l’attirance refoulée entre des personnages masculins. Le réalisateur argentin y suit le séducteur Juan qui prend pour colocataire un collègue de travail, le veuf et taiseux Gabriel. Juan a une compagne, Gabriel, une petite fille élevée par sa grand-mère. Berger n’entretient pas le mystère bien longtemps. Une main nonchalamment posée sur une cuisse, des corps délibérément exhibés...

Christophe Narbonne
AFFICHE
2
JUMBO

Le temps est décidément aux histoires d’amour hors normes sur grand écran. Après le génial Yves de Benoît Forgeard où le personnage de Doria Tillier tombait raide dingue d’un frigo intelligent, Zoe Wittock a imaginé pour son premier film un coup de foudre tout aussi improbable entre la jeune gardienne de nuit d’un parc d’attraction… et le manège star du lieu qu’elle a baptisé Jumbo. Mais les points communs entre les deux films s’arrêtent là. Car si Forgeard évoluait comme à belle habitude dans une ambiance de folie douce, Zoe Wittock a choisi, elle, un registre plus dramatique.

Thierry Chèze
The Hunt (2020)
3
THE HUNT

« Nous soutenons nos réalisateurs et contribuerons de distribuer les films de ces créateurs visionnaires et audacieux, comme ceux de ce thriller satirique et social, mais nous comprenons que ce n'est pas le bon moment pour sortir ce film », écrivait en août dernier Universal Pictures au sujet de The Hunt. Pris dans une improbable polémique après trois tueries de masse aux Éta

François Léger
AFFICHE
2
BENNI

Nina a 9 ans et un rêve : revenir vivre chez sa mère qui, incapable de s’en occuper, l’a laissée dans les mains des services sociaux où elle a développé une colère qu’elle peut de moins en moins contenir. Surtout quand cette mère – célibataire, avec deux autres enfants à charge – lui promet qu’elle va enfin l’accueillir sans tenir son engagement. Pour son premier long, Nora Fingscheidt signe un film sous haute tension et à la limite du supportable, au fil des crises de rage de cette enfant de 9 ans, pourtant entourée par des éducateurs attentionnés donnant tout pour la sauver d’elle-même.

Thierry Chèze
AFFICHE
2
NOUS, LES CHIENS

Moong-Chi est un chien heureux, habitué à vivre en maison en compagnie de son maître. Lorsque ce dernier l'abandonne subitement au milieu de la forêt, le toutou se retrouve obligé de vivre en meute avec d'autres laissés pour compte de son espèce. La meute découvre la liberté et cherche à échapper à la folie des hommes en se rendant sur des terres réputées désertiques...

François Léger
3 JEUNESSE SAUVAGE

Tourner un film sur la délinquance juvénile avec des acteurs amateurs issus des quartiers est à la mode, qu’on pense à Corniche Kennedy, L’Atelier ou Shéhérazade. Autant de films situés au bord de la Méditerranée, tout comme Jeunesse sauvage, portrait d’un groupe de voleurs de rue sétois.

Christophe Narbonne
Nous les chiens
2
NOUS, LES CHIENS

Moong-Chi est un chien heureux, habitué à vivre en maison en compagnie de son maître. Lorsque ce dernier l'abandonne subitement au milieu de la forêt, le toutou se retrouve obligé de vivre en meute avec d'autres laissés pour compte de son espèce. La meute découvre la liberté et cherche à échapper à la folie des hommes en se rendant sur des terres réputées désertiques...

François Léger
AFFICHE
2
MON NOM EST CLITORIS

Nécessaire et engagé, ce documentaire traite de la sexualité féminine avec les intéressées. Le début du film commence par une question anodine toute droit sortie du Petit Prince « Dessine-moi un clitoris ». La succession de croquis aussi différents que surréalistes témoignent de l’ignorance des interrogées sur le sujet. Entre rires et pudeurs, les jeunes filles scrutées au plus par la caméra vont alors confier leurs expériences, leurs sensations, et révélées leurs souffrances et leurs doutes.

Sophie Benamon
AFFICHE
3
L'OMBRE DE STALINE

En 1933, Gareth Jones est un journaliste politique anglais aussi ingénu qu’ambitieux -et qui possède la belle gueule de James Norton, souvent cité comme potentiel nouveau James Bond et vu par exemple dans l'excellente mini-série de la BBC Guerre et paix (2016) avec la fine fleur des jeunes acteurs british. Gareth, donc, part à Moscou sur un coup de tête en rêvant d’interviewer Staline.

Sylvestre Picard
AFFICHE
0
FILLES DE JOIE

Il y a un gros problème de cohérence du récit et de logique dans ce film qui suit trois femmes menant une double vie : filles des quartiers pauvres du Nord de la France le matin, prostituées dans une maison close en Belgique l’après-midi. Mais les héroïnes de Filles de joie n’ont rien de Fantine des temps modernes. Jamais on ne sent l’urgence de la précarité les menacer. On apprend que l’une d’elles (Noémie Lvovsky alias Dominique alias Circé) est infirmière dans un hôpital !

Sophie Benamon
AFFICHE
3
MIDNIGHT RUNNER

On ne connaît pas de ce côté-ci des Alpes Mischa Ebner, surnommé en Suisse “le tueur de minuit”, un serial-agresseur de femmes qui finit par en blesser gravement une et en tuer une autre dans une escalade de violence inexpliquée. Le premier film de Hannes Baumgartner ne cherche d’ailleurs pas à établir son profil meurtrier mais à raconter le quotidien d’un jeune homme bien sous tous rapports, cuisinier de son état, en couple et coureur de haut niveau.

Christophe Narbonne
AFFICHE
3
LE CAPITAL AU XXIE SIECLE

Au départ, il y a un livre best- seller. Publié en 2013 en France, Le Capital au XXIème siècle a ensuite été traduit dans plus de 40 pays dans le monde (un quasi record pour un essai aussi volumineux de ce type) avec à la clé plus de 3 millions d’exemplaires écoulés. Il faut dire que Thomas Piketty y développe la question au cœur des crises à répétition – économiques, sociales, politiques – de nos démocraties occidentales : l’aggravation exponentielle des inégalités entre les plus riches et les plus pauvres.

Thierry Chèze
1 MOSQUITO

João Nuno Pinto a bien révisé son Coppola et son Herzog avant de signer son deuxième long métrage, l’histoire d’une descente aux enfers d’un soldat paumé dans la savane mozambicaine, en 1917. Sous influence manifeste, il s’essaie au grand film malade, plein de plans floutés, de divagations surréalistes, de cauchemars affreux et de rencontres étranges prétextes à des monologues philosophiques abscons postillonnés par des personnages sales et en guenilles.

Christophe Narbonne
AFFICHE
1
THE GREAT GREEN WALL

Faire pousser un mur d’arbres de 8000 km traversant l’Afrique d’est en ouest. Cet ambitieux projet lancé en 2007 pour lutter contre la désertification de ce continent (et ses conséquences : conflits exacerbés, migrations forcées...) est au cœur de ce documentaire qui court trop de lièvres à la fois pour convaincre. On ne saura ainsi quasiment rien des polémiques qui ont entouré cette idée en apparence épatante.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
CANCION SIN NOMBRE

Noir et blanc sublime, format 4/3… C’est d’abord par sa splendeur formelle – sous influence Bela Tarr - que le premier long de Melina Leon vous saisit. Beau, très beau, trop beau même redoute t’on comme si elle surjouait une poésie de la misère dans cette plongée au cœur du Pérou des années 80, période noire pour ce pays entre une économie en berne et la violence des activistes du Sentier Lumineux.

Thierry Chèze
AFFICHE
2
PERRO BOMBA

Juan Caceres n’a pas 30 ans et déjà un tempérament prometteur. Dans son premier long métrage, il s’attaque au racisme (séculaire ?) qui mine son pays, le Chili. Soumis à d’importantes vagues migratoires, notamment haïtiennes, l’ex-dictature traite littéralement ses réfugiés comme des sous-hommes. Dans des scènes d’une violence verbale hallucinante, Caceres montre notamment comment un patron blanc (joué par le toujours épatant Alfredo Castro) humilie ses ouvriers clandestins noirs, obligés de subir sans broncher ses avanies.

Christophe Narbonne
Radioactive affiche teaser
1
RADIOACTIVE

Il y a mille et un films à faire sur les mille et une facettes de la vie de Marie Curie. Son enfance à Varsovie où sa mère s’éteint alors qu’elle n’a que 11 ans. Ses études de médecine à Paris dans une fac à dominante masculine. Sa rencontre avec Pierre Curie. Leurs travaux sur le polonium et le radium. Leur prix Nobel commun à la réception duquel elle n’a pas été conviée. Son Nobel en solo. Sa liaison passionnelle, après la mort de Pierre, avec Paul Langevin, un homme marié qui lui a valu d’être critiquée comme « l’étrangère qui vole l’époux d’une brave Française ».

Thierry Chèze
Vivarium affiche française
3
VIVARIUM

Lorcan Finnegan a de la suite dans les idées. L’Irlandais prolonge ici son court métrage Foxes, qui explorait – déjà en mode surnaturel – le phénomène des lotissements fantômes dans son pays. Imaginez le village du Prisonnier entièrement vide et revisité par le peintre Magritte et vous aurez une petite idée du lotissement dans lequel s’aventure un jeune couple, incarné par Imogen Poots et Jesse Eisenberg.

Thierry Chèze
AFFICHE
3
FEMMES D'ARGENTINE

En Argentine, l’IVG est illégale. Et, chaque année, des milliers de femmes y meurent des suites d’un avortement clandestin. En 2018, un projet de loi prévoit enfin sa légalisation. La Chambre des députés donne son approbation. Reste à faire passer la loi au Sénat [qui l’a finalement rejetée à l’été 2018, à quelques voix près]. C’est à ce moment que le réalisateur argentin Juan Solanas (Upside Down) a décidé de suivre ces féministes activistes argentines, extraordinaires dans leur mobilisation.

Sophie Benamon
AFFICHE
3
KONGO

Hadrien La Vapeur, ancien assistant de Philippe Garrel, et Corto Vaclav, anthropologue de formation, ont uni leurs forces pour suivre et raconter, au coeur de Brazzaville un personnage hors normes : l’apôtre Ménard, qui consacre son existence à guérir les malades victimes de mauvais sorts et se retrouve accusé de magie noire... après que la foudre s’est abattue sur un foyer dont il s’est occupé. Toujours à bonne distance de leur sujet, les réalisateurs signent un documentaire passionnant qu’aucune fiction ne pourrait surpasser.

Thierry Chèze
Affiche Un Fils
3
UN FILS

Une famille qui éclate, comme le symbole d’un pays en pleine métamorphose. Tel est le parallèle audacieux que dresse ici Mehdi M. Barsaoui avec son premier long, découvert à Venise. L’action se situe en Tunisie en 2011, en plein printemps arabe, quelques mois après la démission du président Ben Ali, avec les dommages collatéraux inhérents à ce genre de mouvements. Mais cette période agitée semble glisser sur Meriem (Najla Ben Abdallah, saisissante) et son mari Fares (Sami Bouajila, impérial), issus d’une classe plutôt aisée voyant d’un bon oeil les changements qui s’annoncent.

Thierry Chèze
La bonne épouse : affiche
2
LA BONNE ÉPOUSE

Depuis Le Ventre de Juliette (2003), Martin Provost ne dévie pas de sa ligne en montrant des femmes confrontées à la violence (sociale, artistique, masculine) et leur lent chemin vers l’émancipation. Avec Sage Femme, son précédent film, il a changé de ton : place à la fantaisie. La Bonne Épouse confirme cette nouvelle inclination. Il confie à Juliette Binoche le rôle de Paulette Van Der Beck, une directrice d’école ménagère chargée de préparer les jeunes filles à leur emploi de mère au foyer, soumise et souriante. Seulement, voilà, nous sommes en 1968.

Christophe Narbonne
AFFICHE
2
VISIONS CHAMANIQUES – TERRITOIRES OUBLIÉS

David Paquin a fait du chamanisme la pierre angulaire de son travail de réalisateur. Après L’Instant magique (2011)Chamane – Le chant de la vie (2014) et La Force de l’instant (2016), le cinéaste remet le couvert avec Visions chamaniques – territoires oubliés. Une plongée initiatique étourdissante et immersive chez les Fang du Gabon et les Shipibos du Pérou, dont les rituels ancestraux – censés nous faire renouer avec mère Nature et donner du sens à notre vie - s’expriment sans pudeur devant l’objectif de la caméra.

Julia Mothu
AFFICHE
2
UNE SIRÈNE À PARIS

Sur scène avec Dionysos, par ses romans ou en animation avec Jack et la mécanique du coeur, Mathias Malzieu a su faire vivre tous azimuts un univers poético-fantastique où chaque discipline artistique vient compléter l’autre. Il aime y parler d’amour en imaginant des situations et des personnages qui, bien qu’en marge de la réalité, l’embrassent pour la sublimer. Une sirène à Paris s’inscrit pleinement dans cet univers.

Thierry Chèze
affiche Le Coeur du conflit
0
LE COEUR DU CONFLIT

Une Française, un Japonais. Un couple. Les deux réalisateurs, Judith Cahen (La Croisade d’Anne Buridan) et Masayasu Eguchi mêlent l’intime à leur questionnement artistique et nous proposent de les suivre entre Paris, Fukushima et Hiroshima. Est-il encore possible de concevoir (au sens propre comme au figuré) dans un environnement où le nucléaire annonce la fin du monde ? Peut-on boire le thé dans une théière fabriquée à Fukushima ? Le problème de ce journal intime et politique est qu’il embrasse trop de problématiques et offre des réponses par trop comiques ou surréalistes.

Sophie Benamon
En Avant Affiche
3
EN AVANT

Entre les suites de Cars, de Toy Story, et des Indestructibles, Pixar semblait tourner en rond. En Avant nous permet enfin de renouer avec le sentiment de découverte et d’inédit. L’histoire est pour le moins originale : dans un monde où la magie a disparu, les elfes, licornes et autres créatures fantastiques vivent désormais une vie tranquille d’Américains moyens. Ian, un Elfe bleu, timide et renfermé, vit avec sa mère et son frère aîné. Son père est mort avant sa naissance et il en garde un sentiment d’incomplétude.

Sophie Benamon
AFFICHE
2
WOMAN

Après Human, les réalisateurs Yann-Arthus Bertrand et Anastasia Mikova font entendre, avec Woman, les voix des femmes originaires de 50 pays différents et se font l’écho du quotidien que traverse la moitié de l’humanité. Face caméra, elles témoignent de leur vécu. Peut-on vraiment mettre sur un même plan une Occidentale qui se bat contre la charge mentale et le male gaze et une Africaine contrainte à l’excision ?

Sophie Benamon
AFFICHE
1
THEE WRECKERS TETRALOGY – UN TRIP ROCK DE ROSTO

Derrière ce nom à rallonge et pas forcément agréable en bouche, se cache une sorte de patchwork autour d’un groupe de rock pseudo virtuel fondé par le réalisateur néerlandais Rosto, Thee Wreckers. Ce même Rosto a ainsi tourné dès 2008, des clips de ce rock-band abrasif. Les membres des Thee Wreckers ayant tous leur avatar-marionnette façon Gorillaz, on visite leur monde pluvieux et fantastique via les clips volontiers post-apocalyptiques et bricolés.

Thomas Baurez