Titre original THE EMPIRE STRIKES BACK
Date de sortie 20 août 1980
Réalisé par Irvin Kershner
Avec Mark Hamill , Carrie Fisher , Harrison Ford
Scénariste(s) Lawrence Kasdan, Leigh Brackett
Distributeur Fox
Année de production 1979
Pays de production US
Genre Film d'aventures, Film de science-fiction
D’après l’œuvre de George Lucas

Synopsis

Après la lutte impitoyable qui les avait opposés à l'Empire galactique, les rebelles de l'espace pensaient être à l'abri sur Hoth, la planète de glace. Mais le terrible Dark Vador et sa puissante armée sont de retour. Il va falloir lutter, fuir, et cherch

Dernières News

Star Wars au box-office

Savez-vous classer les Star Wars du plus grand succès au plus petit ?

Photos

Star Wars Episode 5 - L'Empire Contre-Attaque

Critiques

  1. Première
    par Georges Cohen

    Encore produit par George Lucas, mais confié à Irvin Kerschner pour la réalisation, cette fausse suite de Star Wars est à notre sens meilleure que la première mouture : les auteurs ont bien compris qu’ils ne peuvent déjà plus nous épater par tout le côté "technologie lourde", toutes ces machines monumentales qui se baladent dans l’espace ; ils ont donc, dans L’Empire contre-attaque, développé l’aspect humain, psychologique et humoristique (avec un nouveau personnage, le Yoda, vieux sage joué par une super-marionnette au regard tendre et mouillé !).

    En gros, l’histoire est la même – c’est le combat des forces du Bien contre la force du Mal – mais ce film-ci vit et respire mieux en quelque sorte, avec une alternance de temps forts et de moments de réflexion, là où le premier Star Wars s’essoufflait dans des courses-poursuites dénuées d’intérêt (sauf pour les 8-10 ans !). Cela dit, L’Empire contre-attaque est encore bourré de trouvailles au niveau des trucages et des décors. Sur la fin seulement, quelques scènes répétitives et fastidieuses – vous savez, du genre tout le monde se tire dessus en fuyant dans des couloirs interminables, un peu comme dans les James Bond où on ne sait jamais comment se dépêtrer pour arriver jusqu’au dénouement !

    Mais oubliez ça : Star Wars n°2, c’est une très bonne adresse !