Christopher Walken ©E-Press

Christopher Walken

Christopher Walken ©E-PressChristopher Walken ©E-Press
  • Profil mis à jour le 19/02/2014
  • Nationalité :
    Américain
  • Date de naissance :
    31 mars 1943 (âge : 71 ans)
  • Sexe :
    Homme
  • Professions :
    Acteur, Producteur

La biographie de Christopher Walken

  • IL A DIT « Mes cheveux étaient célèbres avant moi. » Fluctuat

Né le 31 mars 1943 à New York, Christopher Walken, né Ronald Walken, est un acteur américain célèbre pour ses rôles dans les films Annie Hall, Voyage au bout de l'enfer, La porte du paradis, Dead Zone, Dangereusement votre, The King of New York, Batman le défi, Pulp Fiction, Sleepy Hollow ou encore Arrête-moi si tu peux.

Doté d’un magnétisme intemporel, séduisant chaque nouvelle génération de réalisateurs et de spectateurs, l’acteur Christopher Walken fait indéniablement partie du mythe du cinéma américain.

Il est né Ronald Walken dans le Queens, à New York le 31 mars 1943. Fils d'un immigrant allemand et d’une mère écossaise, Christopher Walken travaille très tôt dans la boulangerie-pâtisserie de ses parents. Dès leur plus jeune âge, lui et ses deux frères passent des castings et multiplient les apparitions à la télévision, comme l'émission télévisée The Wonderful John Acton dans les années 1950. À l’issue de sa scolarité dans un lycée professionnel, il poursuit des études à l'Université Hofstra, et envisage même de devenir professeur d’anglais. Mais très vite, il retourne à sa passion, la scène, et il entre alors dans une école de théâtre où il apprend à jouer, chanter et danser.

Il prend part à des comédies musicales à Broadway et fait ses débuts sur scène dans JB d’Elia Kazan. Au cours de la tournée du mythique West Side Story, il rencontre sa future femme, Georgianne, et l’épouse en 1969 (elle est actuellement directrice de casting). A vingt-deux ans, Ronald Walken, alors danseur de réserve pour la chanteuse et actrice Monique Van Vooren, adopte, sur ses recommandations, un nouveau nom de scène : Christopher. En 1966, il s'impose ensuite dans le répertoire dramatique (Un Lion en hiver de James Goldman, La Rose tatouée de Tennessee Williams), et reçoit deux prix pour sa prestation scénique dans Un Lion en hiver.

Le succès au cinéma

Loin de se contenter de son succès au théâtre, Christopher Walken se lance dans une carrière au cinéma. Son premier rôle en 1968 dans Me and My Brother de Robert Frank lui vaut d’être repéré par Sidney Lumet. C’est avec ce dernier qu’il fait ses vrais débuts au cinéma en 1971 dans Le Dossier Anderson, avant qu’il ne tienne pour la première fois un rôle principal au cinéma, avec The Happiness Cage de Bernard Girard.

En 1977, il est salué par la critique dans le film Annie Hall de Woody Allen. Un an après, Michael Cimino lui offre un rôle déterminant dans Voyage au bout de l’Enfer. Son interprétation d’un vétéran du Vietnam qui sombre dans la folie lui vaut l’Oscar du Meilleur Second rôle. On le retrouve à l'écran notamment dans Meurtres en cascade (Jonathan Demme, 1979) et Les Chiens de guerre(John Irvin, 1980). Malgré sa présence impressionnante dans La Porte du paradis(Michael Cimino, 1980), ce film est un fiasco commercial. Des choix de rôles plus ou moins heureux s’ensuivent.

Dans Tout l'or du ciel (Herbert Ross, 1981), il se révèle être un magnifique danseur, digne d’un Fred Astaire. Mais son apparence d’homme dur et méchant le fait jouer dans des films comme Dead Zone (David Cronenberg, 1983), Dangereusement vôtre de John Glen (1985), un James Bond où il interprète un industriel follement mégalomane, et Comme un chien enragé de James Foley (1986).

Ferrara, Burton, Tarantino et Spielberg

1990 est une année charnière qui booste la carrière de Christopher Walken, grâce au réalisateur Abel Ferrara qui lui offre ses plus beaux rôles en sublimant son côté sombre dans The King of New York, puis avec The Addiction (1995), Nos funérailles (1996) et New Rose Hotel(1998), qu’il coproduit. Il enchaîne les collaborations avec des cinéastes cultes tels que Tim Burton (Batman : le défien 1991, Sleepy Hollow, 1999) et Quentin Tarantino (Pulp Fiction).

Parmi la myriade de seconds rôles, il faut retenir ses prestations dans Arrête-moi si tu peux de Spielberg, Man on Fire et Domino(2005) de Tony Scott, ou encore Serial Noceurs aux côtés d’Owen C. Wilson et Vince Vaughn. Il donne la réplique à John Travolta dans la comédie musicale Hairspray et excelle en joueur de ping-pong démoniaque dans Balles de feu en 2008.

En 2009, Christopher Walken joue dans The Maiden Heist de Peter Hewitt, avec Morgan Freeman, William H. Macy et Marcia Gay Harden. Tandis qu'en 2011 il est à l'affiche des films Irish Gangster et Dark Horse, il joue les années suivantes dans les films 7 Psychopathes, Le Quatuor et Les derniers affranchis. En 2014, c'est au casting du film Jersey Boys de Clint Eastwood que le public peut le retrouver à l'écran.

> Son signe astro> Personnalité du prénom Christopher> Popularité du prénom Christopher

Dernières news sur Christopher Walken

Commentaires sur Christopher Walken

un grand du cinema americain
  • 0
  • 0
Anonyme | le 28/02/2010 à 21h41 | Signaler un abus
j aime beaucoup sa guele comme ont dit quel acteur
  • 0
  • 0
Anonyme | le 20/10/2009 à 17h21 | Signaler un abus
> Tous les commentaires sur Christopher Walken

La filmographie de Christopher Walken