Nom de naissance Bernadette Lafont
Naissance
Nîmes, Gard (France)
Décès
Genre Femme
Profession(s) Actrice, Interprète
Avis

Biographie

Bernadette Lafont est une actrice française née le 26 octobre 1938 à Nîmes. Elle est célèbre pour ses films La fiancée du pirate, La maman et la putain, L'effrontée, Une vie de chat, Prête-moi ta main et Le Skylab.

Après de brèves études, elle rejoint l'opéra de sa ville natale pour y suivre des cours de danse et fait la connaissance de Gérard Blain qu’elle épouse quelques années plus tard. Elle est la mère de la comédienne Pauline Lafont (1963-1988), née d’une seconde union avec le sculpteur et réalisateur hongrois Diourka Medveczky.Installée à Paris, Bernadette Lafont rencontre François Truffaut qui la révèle au grand public en lui offrant son premier rôle en compagnie de son premier mari dans Les Mistons, court métrage paru en 1957. L’année suivante, elle tourne sous la direction de Claude Chabrol dans Le Beau Serge, suivi de À Double Tour en 1959, Les Bonnes Femmes en 1961 et Les Godelureaux en 1962. Sa collaboration avec le réalisateur lui offre la reconnaissance du public et en fait une figure incontournable de la nouvelle vague cinématographique.

Au côté des plus grands cinéastes

Naturelle et pleine de charme, elle enchaîne les tournages et travaille sous la direction des plus grands réalisateurs, dont Jean Chérasse dans Un Clair de lune à Maubeuge, Raoul André dans Les Femmes d'abord, Édouard Molinaro dans La Chasse à l'homme en 1964 ou encore Serge Korber dans Un idiot à Paris en 1967. Deux années plus tard, elle se révèle devant la caméra de Nelly Kaplan dans La Fiancée du pirate où elle se glisse dans la peau de la séduisante vengeresse Marie, avant d’incarner en 1972 le personnage de Camille Bliss dans le film Une Belle Fille Comme Moi, réalisé par François Truffaut. En 1973, Jean Eustache lui confie le rôle de Marie aux côtés de Jean-Pierre Léaud et Françoise Lebrun dans La Maman et la Putain.Actrice incontournable, Bernadette Lafont cumule les apparitions pour le plus grand plaisir de ses admirateurs et côtoie les plus beaux talents du cinéma français. On la retrouve ainsi en 1979 dans La Gueule de l'autre de Pierre Tchernia avec Michel Serrault et Jean Poiret, puis dans Le Roi des Cons où elle donne la réplique à Francis Perrin, et dans On n'est pas sorti de l'auberge avec Jean Lefebvre, avant de partager l’affiche de L'Effrontée, de Claude Miller, avec Charlotte Gainsbourg en 1985. Saluée par le César du Meilleur Second Rôle féminin pour ce dernier rôle, elle revient une année après aux cotés de Jean Poiret et Jean-Claude Brialy dans Inspecteur Lavardin de Claude Chabrol. Elle enchaîne avec Deux Minutes de Soleil en plus de Gérard Vergez et Les Saisons du Plaisir, de Jean-Pierre Mocky en 1988.

Théâtre et télévision

Se tournant vers le quatrième art, elle est mise en scène par Claude Confortès dans La Tour de la Défense du dramaturge argentin Copi en 1981, prend part à Désiré de Sacha Guitry en 1984 sur les planches du Théâtre Édouard VII, puis enchaîne avec La Frousse de Julien Vartet en 1993 et L'Arlésienne de Roger Louret. En 2002, l’actrice nîmoise est accueillie par la Comédie de Paris avec Les Monologues Du Vagin.Parallèlement au théâtre, le petit écran fait appel à son talent. Elle accompagne ainsi Gérard Sandoz dans La Tendresse de L'araignée en 1990, puis évolue face à Gérard Philipe dans Monsieur Ripois. Après avoir campé le personnage de Solange dans plusieurs épisodes de Chercheur d'héritiers en 1998, Bernadette Lafont revient en 2003 sur grand écran dans les Ripoux 3, de Claude Zidi.Couronnée la même année par un César d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière, qui compte plus d’une centaine de films, elle se joint Alain Chabat et Charlotte Gainsbourg pour le tournage de Prête-moi ta main que présente Eric Lartigau en 2006. Elle remonte par la suite sur les planches, le temps de jouer dans Si c'était à refaire de Laurent Ruquier au Théâtre de la Renaissance, avant de retrouver le petit écran pour Les Diablesses d'Harry Cleven.

Dernier tour de piste

Bernadette Lafont continue sa carrière, alternant cinéma et théâtre dans une surprenante et totale joie de vivre. En 2008, elle apparaît dans le film La première étoile de Lucien Jean-Baptiste. L’année suivante, elle donne à la Comédie des Champs-Élysées une lecture du roman de Marcel Proust, À la recherche du temps perdu. Par la suite, Bernadette Lafont joue dans Bazar, Tricheuse et Le Skylab tandis qu'en 2012 le public peut la retrouver à l'affiche de Paulette.Malheureusement, le 22 juillet 2013, elle est victime d'un malaise cardiaque et est hospitalisée au CHU de Nimes. Elle ne se remet jamais de ce malaise et décède le 25 juillet 2013 à l'âge de 74 ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 A Double Tour Acteur Julie
2015 Le Livre Des Morts De Belleville Acteur la mère
2015 L'Eau à La Bouche Acteur Prudence
2013 Paulette Acteur Paulette
2013 Attila Marcel Acteur Tante Annie

Filmographie Série

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 L'internat Acteur -
2015 L'enfant de personne Acteur -
1997 Heureusement qu'on s'aime Acteur -
1993 Monsieur Ripois Acteur -

Stars associées