Les Animaux fantastiques 2
Warner Bros

Eddie Redmayne et Jude Law annoncent cet événement en vidéo.

Les Animaux fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald sortira le 14 novembre au cinéma, mais dès le jeudi 8 novembre, il sera possible de découvrir cette suite en avant-première dans plusieurs villes de France. La première mondiale du film se déroulera en effet ce soir-là à Paris, précisément à l’UGC Ciné Cité Bercy, en présence d’une partie de l’équipe ("acteurs et auteurs de cette toute nouvelle aventure du monde des sorciers se retrouveront sur le tapis rouge", promet la production). Pour les fans du monde entier, un livestream de la cérémonie du tapis rouge sera disponible sur Internet, et il sera surtout retransmis en direct dans plusieurs salles de l’Hexagone, de Brest à Toulouse en passant par Bordeaux, Marseille et Rouen.

Les Animaux fantastiques 2
Warner Bros

Les comédiens Eddie Redmayne (Norbert Dragonneau), Jude Law (Albus Dumbledore), Claudia Kim (Nagini) et Ezra Miller (Croyance) ont annoncé la nouvelle en vidéo :

Les Animaux fantastiques 2 : J.K. Rowling répond aux questions des fans sur Nagini

Pour vous inscrire et pour recevoir plus d’informations concernant ces avant-premières exceptionnelles, rendez-vous sur la page Facebook du film.

L’histoire de ce blockbuster réalisé par David Yates ? "À la fin du premier film, le puissant mage noir Gellert Grindelwald (Johnny Depp) a été mis hors d'état de nuire par le MACUSA (Congrès Magique des États-Unis) avec l'aide de Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne). Cependant, comme il en avait fait le serment, Grindelwald s'est enfui de manière spectaculaire et a rallié à sa cause de plus en plus de fidèles, faisant des sorciers des êtres supérieurs à tous les autres. Cherchant à déjouer les plans de Grindelwald, Albus Dumbledore (Jude Law) sollicite son ancien élève Norbert Dragonneau qui accepte de lui venir en aide, sans se douter des dangers qui le guettent. Cette nouvelle aventure mettra à l'épreuve la loyauté de nos héros dans un monde des sorciers de plus en plus divisé…"