Titre original Ocean's Eight
Date de sortie 13 juin 2018
Durée 110 mn
Réalisé par Gary Ross
Avec Sandra Bullock , Cate Blanchett , Anne Hathaway
Scénariste(s) Gary Ross, Olivia Milch
Distributeur Warner Bros. Entertainment France
Année de production 2018
Pays de production Etats-Unis
Genre Film policier
Couleur Couleur

Synopsis

Spin-off féminin d'Ocean's Eleven. Debbie, la soeur de Danny Ocean, rassemble les talents d'une dizaine de ses consoeurs pour mettre la main sur un collier très convoité et ainsi confondre un bijoutier crapuleux...

Offres VOD

Orange 4K SD HD Orange 5.99 € Louer 16.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 5.99 € Louer 13.99  € Acheter
SFR SD HD SFR 5.99 € Louer
UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 5.99 € Louer 13.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 4.99 € Louer 13.99  € Acheter

Dernières News

Box-office français du 4 juillet

Le trio du haut du classement reste le même : Jurassic World, Sans un bruit et Ocean’s 8.

Box-office US : Jurassic World : Fallen Kingdom toujours en tête

Pendant que les dinos règnent sur le box-office, Sicario : La Guerre des cartels, Uncle Drew et Leave No Trace démarrent joliment leurs carrières.

Photos

Warner Bros Pictures

Critiques

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Honnêtement, la franchise Ocean ne nous manquait guère. Car après le carton d’Ocean’s eleven, le savoureux remake de L’inconnu de Las Vegas avec la joyeuse bande de ClooneyPitt et consorts, ses deux suites ont eu tendance à méchamment ronronner pour ne finir par provoquer qu’un vague sentiment d’ennui entre deux sourires. Mais voilà qu’un gang de filles débarque pour lui donner un second souffle. En l’occurrence Debbie Ocean (Sandra Bullock), la sœur de Danny, qui, à l’instar de son frangin, va réunir une équipe de professionnelles de l’arnaque (cette première partie est réjouissante) pour subtiliser un collier à 150 millions de dollars au cou d’une célébrité. Et ce lors d’un des grands événements mondains de la ville de New- York : le gala du MET

    Braquage réussi
    Luxe, glamour et bling bling sont bien évidemment au rendez- vous de cet Ocean’s 8. Mais Gary Ross – ami de Soderbergh qui lui en a confié les clés vingt ans après avoir produit son premier long, Pleasantville – ne s’enferme jamais dans un film bêtement girly. Il renoue simplement avec l’ADN de cette franchise. Du clinquant, de la dorure, du chic et du choc certes mais surtout de l’élégance, de l’humour et du rythme. Ou comment doper un film de casse par une bonne dose de malice et de second degré. Qu’importe qu’ensuite le casse en lui-même ait un air de déjà vu : Bullock et ses amies (dont Cate Blanchett et une surprenante Rihanna) avaient gagné leur pari bien avant : ressusciter une franchise devenue pantouflarde à travers un divertissement efficace.