Date de sortie 16 décembre 2015
Durée 102 mn
Réalisé par Michel Leclerc
Avec Jean-Pierre Bacri , Mathieu Amalric , Valeria Golino
Scénariste(s) Michel Leclerc, Baya Kasmi
Distributeur Mars Distribution
Année de production 2015
Pays de production france

Synopsis

Monsieur Sim n’a aucun intérêt. C’est du moins ce qu’il pense de lui-même. Sa femme l’a quitté, son boulot l’a quitté et lorsqu’il part voir son père au fin fond de l’Italie, celui-ci ne prend même pas le temps de déjeuner avec lui. C'est alors qu'il reçoit une proposition inattendue : traverser la France pour vendre des brosses à dents qui vont "révolutionner l'hygiène bucco-dentaire". Il en profite pour revoir les visages de son enfance, son premier amour, ainsi que sa fille et faire d’étonnantes découvertes qui vont le révéler à lui-même.

Offres VOD

MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 15.99  € Acheter
Imineo SD HD Imineo 4.99 € Louer 4.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 4.99 € Louer 7.99  € Acheter
Nolim Films HD SD Nolim Films 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FTV SD FTV 7.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 9.99  € Acheter

Dernières News

Box-office première séance : Star Wars 7 ne bat pas 007

Le Réveil de la Force réalise le 2e meilleur démarrage parisien de l’année mais fait moins bien que Spectre. 

Star Wars ? Même pas peur !

Rencontre avec les cinéastes kamikazes qui sortent leur film face à Star Wars

Critiques

  1. Première
    par Vanina Arrighi de Casanova

    Portrait cynique, implacable et touchant d’un homme médiocre à la dérive dans notre ère de misère sociale, où les centaines d’amis Facebook ne brisent en rien la plus profonde solitude, La Vie très privée de monsieur Sim avait, sous la plume de Jonathan Coe, la portée froidement critique de la société britannique que renferme toute l’œuvre de l’écrivain. Sans négliger totalement la nature parabolique de l’histoire dans son adaptation, Michel Leclerc ressert la focale sur l’étude de caractère, d’autant plus nettement qu’il remet son antihéros entre les mains du taciturne Jean-Pierre Bacri, dont le choix est d’une rare évidence. Pour le réalisateur du Nom des gens, l’éternel ronchon du cinéma français, passé maître dans l’art du cynisme, élargit un peu sa palette émotive et parvient à faire de l’ennuyeux monsieur Sim un homme subtilement mais simplement bouleversant. Il donne vie à ce quinqua en crise qui prend la tangente au volant de sa Renault rutilante, équipée d’un GPS dernier cri avec qui il noue une relation affective déprimante, et qui choisit de visiter son passé plutôt que de vendre des brosses à dents révolutionnaires. Ballade mélancolique, road-trip halluciné et initiatique, exploration profonde de la solitude, l’amer et sincère ...monsieur Sim est surtout un beau voyage des ténèbres vers la lumière.