DR

Redécouvrez à travers son making of le sommet de pyrotechnie d'Independence Day, diffusé ce soir sur France 3.

Alors que Independence Day va fêter son vingtième anniversaire l'année prochaine, France 3 propose de replonger dans le film de Roland Emmerich, sorti en salles en 1996. Situé comme son nom l'indiqué le jour commémorant l'Indépendance américaine le 2 juillet, Independence Day raconte l'invasion de la Terre par une armée de vaisseaux extra-terrestres qui se mettent à semer le chaos à travers les grandes villes des États-Unis. Avec l'aide du capitaine Steve Hiller (Will Smith) et de l'expert en informatique David Levinson (Jeff Goldblum), le président des États-Unis Thomas J. Whitmore (Bill Pullman) prépare la résistance à l'invasion alien.

Sorti dans les salles américaines le 2 juillet 1996 (le 2 octobre en France), Independence Day fut un succès colossal en salles à travers le monde : plus gros succès de l'année aux États-Unis (devant Twister et le premier Mission : Impossible) et deuxième plus gros succès en France avec 5,6 millions d'entrées (derrière Le Bossu de Notre-Dame), Independence Day a au total récolté 816 millions de dollars de recettes.

Blockbuster décomplexé et joyeusement patriotique du spécialiste Emmerich, Independence Day reste en grande partie célèbre pour ses effets spéciaux de pointe, récompensés par l'Oscar des meilleurs effets visuels. En point d'orgue du déluge pyrotechnique du film, la destruction symbolique de la Maison Blanche reste le sommet de destruction d'Independence Day et son plan le plus emblématique. Fâché pour on ne sait trop quelle raison avec le bâtiment, qu'il refera détruire en 2013 dans La chute de la Maison Blanche, Emmerich reste associé à jamais à l'image de la demeure du président des États-Unis en train d'exploser sous l'impact du rayon du vaisseau-mère de la flotte alien.

Prodige d'ingénierie numérique, le plan d'explosion de la Maison Blanche fut surtout l'objet d'une impressionnante machinerie, comme en témoigne le très complet making of d'Independence Day, qui se consacre notamment à la maquette miniature réalisée pour le tournage. Dans cet extrait que Première vous propose, on peut découvrir sous un nouvel angle ce morceau de bravoure du cinéma d'action des années 90.

Le modèle miniature de la Maison Blanche mesurait tout de même la belle taille de 3 mètres sur 1,5 mètre et coûta à lui seul la bagatelle de cinquante mille dollars. Réalisé entièrement en plâtre, il fut filmé quasi exclusivement en contre-plongée selon des techniques de perspective forcée pour en accentuer la dimension monumentale. On peut ainsi voir tout au long de l'extrait le bâtiment se construire pièce par pièce grâce aux commentaires de Joseph Viskocil, en charge des effets pyrotechniques et mécaniques du film, et de Bob Hurrie, superviseur des effets visuels.

La destruction de la Maison Blanche fut quant à elle planifiée sur une semaine complète pour mettre en boîte l'unique prise possible. Pour l'occasion, et de donner l'effet de ralenti que l'on peut voir à l'écran sur le résultat final, le plan fut tourné à 300 images par secondes, soit plus de douze fois plus que la vitesse de défilement traditionnel de la pellicule à 24 images par seconde. Et l'explosion dût tout de même être programmée pour être progressive afin d'obtenir le résultat, toujours impressionnant, qui fait encore la renommée de la séquence. Et pour l'anecdote, les plans d'intérieurs de la bâtisse ont quant à eux été tournés dans des décors déjà utilisés à l'époque pour Nixon et Le président et Miss Wade.

Reste désormais à savoir à quoi vont s'en prendre les prochaines hordes d'aliens qui débarqueront sur Terre l'été prochain puisque pour son vingtième anniversaire, Independence Day aura le droit à une suite, intitulée Resurgence, qui sortira sur les écrans français en juillet 2016.

L'histoire d'Independence Day : Etats-Unis, 2 juillet. Les radars repèrent un gigantesque corps céleste stabilisé au dessus de la terre, d'où sortent quelques heures plus tard, des vaisseaux plus petits. David Levinson, informaticien, comprend que les signaux émis entre eux constitue un compte à rebours. Tout à coup, un océan de feu anéantit les villes de Washington, New York et Los Angeles. Le 3 juillet, le Président et son équipe organisent la riposte en envoyant des chasseurs, bientôt décimés par les envahisseurs. Mais lors de la bataille, le Capitaine Steve Hiller réussit à capturer un extraterrestre.

Independence Day est diffusé ce soir à 20h50 sur France 3.