Jean Reno ©E-PressPhotos

Jean Reno

Jean Reno ©E-PressPhotosJean Reno ©E-PressPhotos
  • Profil mis à jour le 26/03/2014
  • Nationalité :
    Français
  • Date de naissance :
    30 juillet 1948 (âge : 66 ans)
  • Sexe :
    Homme
  • Profession :
    Acteur

La biographie de Jean Reno

  • IL A DIT Depuis la mort de ma mère, lorsque j'avais 17 ans, j'ai toujours été proche d'autres femmes, qui m'ont beaucoup appris, beaucoup donné. Télé 7 Jours n°2760 (du 20 au 26 avril 2013)

D'origine espagnole (castillane), Juan Moreno y Herrera-Jiménez, alias Jean Reno, est un acteur français né le 30 juillet 1948 à Casablanca, au Maroc. Il est célèbre pour ses rôles dans les films Le Grand Bleu, Léon, Nikita, Les Visiteurs, Le Jaguar, Mission impossible, Godzilla, Ronin, Les rivières pourpres, Da Vinci code ou encore La Rafle.

Jean Reno nait au Maroc, où ses parents se sont installés pour fuir le régime franquiste. Mais au début des années 60, la famille s'installe en France. Jean Reno fait d’abord son service militaire en Allemagne puis revient en France où il décide de devenir acteur. Il rencontre Didier Flamand, qui devient son ami et avec lequel il monte une compagnie théâtrale, après un moment passé aux Cours Simon. Jean commence les castings et ses débuts sont timides : on l’aperçoit dans L’hypothèse du tableau volé de Raoul Ruiz en 79 ou encore Clair de femme de Costa-Gavras.

C’est sur le tournage des Bidasses aux grandes manœuvres, en 81 que Jean Reno va faire une rencontre déterminante pour la suite de sa carrière. Il fait la connaissance d’un certain Luc Besson, alors assistant du réalisateur. Les deux ne se quitteront plus : Luc Besson l’engage en tant que guerrier dans Le dernier combat (1983), avant de lui confier un petit rôle de batteur dans les couloirs de Subway (1985). Il le retrouve en plongeur dans le célèbre Grand Bleu qui fait décoller sa carrière (1988) et surtout incarne le tueur protecteur de Natalie Portman dans Léon (1994).

A l'assaut d'Hollywood

Mais Jean Reno ne ferme pas ses portes aux autres réalisateurs qui lui proposent de plus en plus de rôles intéressants. Il joue dans L’homme au masque d'or et devient un inventeur fou dans Loulou Graffiti. Il a cependant une bonne intuition en signant pour le rôle de Godefroy de Montmirail dans la comédie Les Visiteurs, réalisée par Jean-Marie Poiré et dans laquelle il fait face à Christian Clavier. Ce film est l'un des plus gros succès du cinéma français. Il donne d'ailleurs lieu a une suite et même une version américaine.

Il sait alors alterner grosse comédie et rôles plus sombres. Grâce à ses expériences avec Luc Besson, Jean Reno manie la langue de Shakespeare, ce qui lui ouvre des portes à l’étranger. Il tourne ainsi dans Mission : Impossible de Brian de Palma avec Emmanuelle Béart et Tom Cruise, mais manque de flair en refusant Matrix (le rôle de l'agent Smith) au profit du blockbuster raté Godzilla de Emmerich, et figure au casting de Ronin avant d’enchaîner sur le tournage du remake de Rollerball.

Rôles de flic et fibre comique

Cependant, en France, il continue de jouer dans des rôles beaucoup plus légers : L’opération Corned-Beef, Le jaguar ou encore un Amour de sorcière figurent dans sa filmographie. Les spectateurs ne se lassent pas de lui : il figure dans les comédies françaises qui deviennent plus ou moins cultes : L’enquête Corse où il retrouve Christian Clavier, Décalage Horaire ou encore Tais-toi dans lequel il se frotte à un autre monument du cinéma : Gérard Depardieu.

Il participe au film de Mathieu Kassovitz, les Rivières pourpres où il interprète un ex-flic plus ou moins louche, adapté de best-seller de Jean-Christophe Grangé. Il retrouvera cet auteur dans l’adaptation de L’empire des loups, de Chris Nahon. Les rôles de flics lui vont bien : il incarne Bezu Fache dans le moyen Da Vinci Code, lui aussi adapté d'un best-seller, le fameux livre de Dan Brown. On oubliera également sa prestation dans le très moyen La Panthère Rose (dont la suite est sortie en 2009) et il figure dans Le tigre et la neige avant de prêter sa voix à l’un des personnages de Souris City.

En 2008, il partage la vedette avec des petits nouveaux : Jean Dujardin, Jocelyn Quivrin et Alice Taglioni dans Cash où il interprète, encore une fois, un malfrat. L'année suivante, en plus de reprendre son rôle dans La panthère Rose 2, Jean Reno est à l'affiche du nouveau film de Laurent Tuel, Le premier cercle, dans lequel il joue un père en conflit avec son fils (joué par Gaspard Ulliel) dans un univers fait de clans et de cercles à ne pas franchir... Deux ans plus tard, il retrouve Christian Clavier et Muriel Robin pour la première réalisation de Clavier, la comédie On ne choisit pas sa famille, mais cette année-là c'est dans L'immortel de Richard Berry et surtout dans La Rafle de Rose Bosch qu'il fait sensation.

Un échec sans conséquence

En 2012, Jean Reno interpréte le rôle de Jo dans la série policière du même nom. C'est la première fois que l'acteur accepte un rôle récurrent de cette importance pour la télévision mais ce choix n'a rien d’étonnant. En effet, la série Jo est la première "série américaine made in France". Produite par Lagardère Entertainment et TF1, elle bénéficie d'un budget de 2 millions d'euros par épisode, ce qui est sans commune mesure avec les autres productions françaises. Jo est tournée pendant l'été 2012 à Paris et en anglais. Le but étant de l'exporter à l'international, le choix de Jean Reno, semble donc couler de source. Malheureusement, malgré l'ambition de la série, elle connaît un échec cuisant lors de sa diffusion sur TF1. Elle est donc arrêtée à l'issue de sa première saison.

Mais cet échec télévisuel ne pèse en rien sur sa carrière au cinéma puisqu'en 2012 tourne dans la comédie Comme un chef, le thriller Alex Cross et le drame Margaret. Il faut ensuite attendre l'année 2014 pour le retrouver à l'écran, de nouveau devant la caméra de Rose Bosch pour son film Avis de Mistral dans lequel il donne la réplique à Anna Galiena.

Vie privée

Marié à Geneviève entre 1977 et 1991, il a eu deux enfants de cette union : la comédienne Sandra Moreno, née en 1977, et Michael Moreno, né en 1980. En 1994, Jean Reno épouse en seconde noce le mannequin Nathalie Dyszkiewicz qui lui donne deux nouveaux enfants : Tom, né en 1996, et Serena, née en 1998. Mais le couple divorce en 2001. Mais ce nouveau divorce ne le dégoûte pas du mariage puisqu'en 2006, il épouse le mannequin britannique Zofia Borucka, avec qui il a une nouvelle fois deux enfants : Cielo, né en 2009, et Dean, né en 2011.

Il a donc six enfants : 2 filles et 4 garçons.

> Son signe astro> Personnalité du prénom Jean> Popularité du prénom Jean

Dernières news sur Jean Reno

Commentaires sur Jean Reno

pour moi, Jean Reno s'appellera toujours "Léon" même si j'ai vu pratiquement tous ses films, que j'ai plus ou moins appréciés -cela n'étant qu'une question de goût-, je crois que je suis resté scotché à ce merveilleux "nettoyeur" !.... ZEF
  • 0
  • 0
Anonyme | le 09/04/2014 à 19h10 | Signaler un abus
Bonjours à tous, Pour moi il est sans aucun doute le meilleur acteur français et dans mon top 5 des meilleurs acteurs mondiaux, il peut adapter toute sorte de rôle... et le joué à merveille. C'est un sacré personnage avec du coeur et beaucoup de charisme. Pour rien au monde je louperai un de ces films. Arnaud Edmont.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 10/09/2010 à 13h41 | Signaler un abus
> Tous les commentaires sur Jean Reno