Nom de naissance David Niven
Naissance
Londres, Angleterre
Décès
Nationalité Britannique
Genre Homme
Profession(s) Acteur, Interprète
Avis

Biographie

David Niven est un acteur britannique né le 1er mars 1903 à Londres et décédé le 29 juillet 1983 à l'âge de 80 ans. De son nom complet James David Graham Niven, il incarne l’image même du parfait gentleman britannique du cinéma des années cinquante et soixante, dont le flegme et l’élégance naturelle légendaires ont marqué des films comme Le Tour du monde en 80 jours, La Panthère rose, ou encore Tables séparées.Fils d’un militaire de carrière, il est contraint de suivre des études au Royal Military College de Sandhurst. Mais le jeune lieutenant n’est pas fait pour ce métier. Il démissionne donc après trois ans de service sur l’Ile de Malte, et s’embarque pour les États-Unis. Il s’installe d’abord à New York en 1932, où il vivote, puis se rend à Hollywood en 1934. David Niven fait de modestes apparitions dans quelques productions, jusqu’au jour où sa prestance et son charme retiennent l’attention de Samuel Goldwyn, qui lui offre alors un contrat de quinze ans avec la MGM. Avec la MGMDès lors, il joue des rôles plus étoffés dans de célèbres comédies romantiques (Rose-Marie en 1936, La Huitième Femme de Barbe-Bleue en 1938, Mademoiselle et son bébé en 1939, avec Ginger Rogers) ou dans des films d’aventures tels que La Charge de la brigade légère en 1936, La Patrouille de l'aube en 1938, avec Errol Flynn, et Les Hauts de Hurlevent en 1939 avec Laurence Olivier. Mais c’est sans doute son rôle sur mesure de gentleman cambrioleur dans Raffles en 1939 qui le révèlera au public.La Seconde Guerre mondiale interrompt brutalement son ascension hollywoodienne, et il retourne au pays natal en 1939 pour s’engager dans l’Armée britannique, où il rencontre Peter Ustinov. Tout en menant de front son devoir de soldat, il tourne par solidarité dans des films anglais de Leslie Howard, Carol Reed, Michael Powell et Emeric Pressburger, dédiés à l'effort de guerre en 1942 et 1944. À l’issue de la guerre, le Lieutenant-Colonel David Niven voit sa bravoure récompensée par la Légion du Mérite.Niven au sommetEn 1946, il retourne à Hollywood et tourne film sur film, partageant l’affiche avec Ginger Rogers dans L'Impératrice magnifique, puis avec Kim Hunter dans Une question de vie ou de mort. Mais sa brouille avec Samuel Goldwyn pour des raisons financières l’éloigne quelque peu des studios, et il est contraint de se contenter de productions indépendantes, jusqu’à son époustouflante prestation dans La Lune était bleue (1953) d’Otto Preminger, récompensée par le Golden Globe du Meilleur Acteur.En 1954, David Niven monte une maison de production avec Ida Lupino,Charles Boyer et Dick Powell, la Four Star. Sa carrière d’acteur atteint son apogée avec l'immense succès international du film de Michael Anderson, Le Tour du monde en 80 jours (1956). Après Bonjour tristesse d’Otto Preminger (1958), il décroche, la même année, un Oscar et un second Golden Globe pour le rôle du Major Pollock dans Tables séparées de Delbert Mann, avec Deborah Kerret Rita Hayworth.Des hauts et des basLa carrière de David Niven prend par la suite un chemin en dents de scie. Il figure dans un grand nombre de films sans envergure, puis apparaît dans des superproductions comme Les canons de Navarone (1960), avec Gregory Peck, et Les 55 jours de Pékin, avec Charlton Heston (1963). Il est pressenti pour le rôle de James Bond de Ian Fleming, mais n’est pas retenu. Toutefois, son flegme britannique lui vaut de décrocher des rôles dans des adaptations d’Agatha Christie, et dans la série de La Panthère rose de Blake Edwards en 1963, puis dans Casino Royale (1967). En 1969, Gérard Oury le dirige aux côtés de Jean-Paul Belmondo et Bourvil dans Le Cerveau.De ses derniers films, seuls Mort sur le Nil (1978) et Le Commando de Sa Majesté (1980) connaîtront le succès. Au début des années quatre-vingt, David Niven, atteint d’une maladie neuromusculaire dégénérative, se retire de la vie publique, après une ultime apparition à Hollywood (1981) en hommage à Fred Astaire, et en Angleterre aux Evening Standard British Film Awards, où il reçoit un prix pour l'ensemble de sa carrière.Il décède des suites de cette maladie le 29 juillet 1983 dans sa propriété suisse de Château d’Oex.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 La Charge De La Brigade Légère Acteur le capitaine Randall
2015 Tables separees Acteur Major POLLOCK
2015 Le Prisonnier De Zenda Acteur VON TARLENHEIM Fritz
2015 La Petite Hutte Acteur Henri Brittingham-Brett
2015 Quatre Hommes Et Une Priere Acteur LEIGH Christopher

Stars associées