Laurence Olivier
Avis: 
Date de naissance: 
21 mai 1907 (âge : 82 ans)
Date de décès: 
10 juillet 1989
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Sir Laurence Olivier est un comédien, metteur en scène de théâtre, acteur, scénariste et réalisateur de cinéma anglais. Il est né le 22 mai 1907 à Dorking, dans le Sud de l’Angleterre.Son père, Gerard Kerr Olivier, est un religieux de l’Eglise anglicane. Il découvre le quatrième art dès l’école en participant à des spectacles montés à la St Edward’s School dans l’Oxfordshire. L’année de ses dix-sept ans, Laurence Olivier intègre la Central School of Dramatic Art, avant d’entrer à la Birmingham Repertory Company au bout de deux ans.Il effectue alors ses premiers pas sur les planches en jouant dans des classiques de Shakespeare ou des pièces contemporaines à l’image de Private Lives de Noel Coward.En 1930, Laurence Olivier épouse l’actrice britannique Jill Esmond qui lui donnera un fils, Tarquin Olivier, né le 21 août 1936. Leur union ne dure pas plus de dix ans, le divorce étant décidé en 1940.Il débute dans le cinéma en 1936 avec As You Like It, sous la direction de Paul Czinner. À l’occasion de son deuxième tournage, The Mask of Virtue, il fait la connaissance de l’actrice Vivien Leigh. Les deux artistes entament alors une longue période de collaboration et d’amitié. Ils sont à nouveau réunis devant les caméras de William K. Howard dans L'Invincible Armada en 1937.Se contentant jusque là de personnages secondaires, qu’il interprète d’ailleurs brillamment, Laurence Olivier décroche son premier rôle principal en 1939. Le réalisateur William Wyler porte le roman Les Hauts de Hurlevent à l’écran et choisit l’acteur natif de Dorking pour incarner Heathcliff. Ce dernier est recueilli à six ans par Mr Earnshaw, incarné par Cecil Kellaway, qui le présente à son fils Hindley, porté à l’écran par Hugh Williams et à sa fille Cathy interprétée par Merle Oberon. Grâce à sa performance dans Les Hauts de Hurlevent, la carrière de Laurence Olivier peut réellement décoller, mais celle-ci est mise entre parenthèses pendant deux ans, le temps de servir au sein de l’aéronavale britannique durant la Seconde Guerre mondiale.Il tourne par la suite pour Robert Z. Leonard (Orgueil et préjugés), Alfred Hitchcock (Rebecca), et Alexander Korda (Lady Hamilton), avant de passer à son tour derrière la caméra. À partir de 1944, Laurence Olivier adapte principalement des pièces de William Shakespeare. Il commence par Henry V où il joue le rôle-titre aux côtés de Robert Newton et Renée Asherson. Quatre années plus tard, il réalise Hamlet, dont il partage l’affiche avec Eileen Herlie et Basil Sydney. Hamlet est l’un de ses plus gros succès et lui vaut de prestigieuses récompenses : l’Oscar du Meilleur Acteur, l’Oscar du Meilleur Film en 1948, le Lion d’Or de la Mostra de Venise la même année et le Golden Globe Award du Meilleur Acteur en 1949.Après s’être laissé diriger une nouvelle fois par William Wyler dans Un Amour désespéré en 1952, il renoue avec la mise en scène trois années plus tard et signe Richard III, un film qui a mis du temps avant de s’imposer comme une réalisation-clé de son œuvre.Laurence Olivier poursuit sur sa lancée en interprétant le Grand-Duc Charles dans Le Prince et la Danseuse, qu’il réalise lui-même, et en tenant la vedette dans Au fil de l’épée de Guy Hamilton en 1959.Dans la foulée, il est face à Kirk Douglas dans Spartacus (1960) de Stanley Kubrick, qui en est alors à ses débuts de cinéaste.Il se marie l’année suivante avec la comédienne Joan Plowright, avec laquelle il aura trois enfants : Richard Kerr, Tamsin Agnes Margaret et Julie-Kate.En 1962, Laurence Olivier prend la direction artistique du Royal National Theatre, dans le quartier londonien de Lambeth, et y reste jusqu’en 1973. L’une des trois salles de l’édifice porte d’ailleurs son nom, l’Oliver Theatre. Il cumule cette responsabilité avec les fonctions qu’il occupe au Chichester Festival Theatre, dont il prend les rênes la même année mais pour une durée plus courte (quatre ans). Il est anobli en 1967 et devient donc Sir Laurence Olivier, puis se voit attribuer le titre de baron trois années plus tard. À cette époque, son cancer de la prostate, couplé de difficultés respiratoires, l’affaiblit considérablement.Ses problèmes de santé ne l’empêchent pas pour autant de travailler, car sa réputation auprès des cinéastes reste intacte. Il manque de peu d’incarner Vito Corleone dans Le Parrain de Francis Ford Coppola en 1972, et joue pour Joseph L. Mankiewicz (Le Limier), George Cukor (Il neige au printemps) et Herbert Ross (Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express). Il s’illustre dans Marathon Man de John Schlesinger en 1976, interprétant le rôle du Dr Christian Szell, un dignitaire nazi cherchant à remettre la main sur un butin qui était en possession du frère assassiné du marathonien Babe Levy, alias Dustin Hoffman. L’année d’après, il se joint à Michael Caine, James Caan, Sean Connery, Gene Hackman et Anthony Hopkins, réunis sous la direction de Sir Richard Attenborough dans le film de guerre Un pont trop loin.Depuis 1976, la Society of London Theatre décerne chaque année les Laurence Olivier Awards aux artistes de théâtre britanniques qui se distinguent par leur talent et leur professionnalisme.Sir Laurence Olivier a, pour sa part, reçu l’Oscar d’Honneur en 1979, récompensant ainsi l’ensemble de son œuvre.En 1986, il partage le casting avec Omar Sharif et Maximilian Schell, dans la télésuite américaine Pierre le Grand, diffusée sur NBC et qui fut sa dernière apparition à l’écran. L’acteur et cinéaste anglais décède le 11 juillet 1989 à Steyning dans le Sud-est de l’Angleterre.

Films réalisés par Laurence Olivier

PREMIERE ACTU

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues