DR

Le scénariste de la saga Bourne a bien aidé Gareth Edwards sur le nouveau Star Wars.

En mai dernier, on apprenait que le premier spin-off de Star Wars, Rogue One, allait avoir besoin de reshoots, ce qui est habituel sur les grosses productions hollywoodiennes. Pourtant, une rumeur avait inquiété les fans : Disney aurait tellement détesté le premier montage du film que Christopher McQuarrie (Mission : Impossible 5) aurait été appelé en renfort pour aider Gareth Edwards en retournant 40% du projet. L’intéressé avait répondu que c’était absolument faux : "S’il y a des reshoots de Rogue One, je ne les supervise pas. Qu’une publication dise le contraire n’est pas seulement faux, c’est irresponsable. Gareth Edwards est un talentueux cinéaste qui mérite le bénéfice du doute. Faire un film - surtout un chapitre de Star Wars - est suffisamment dur sans qu’Internet ne tente délibérément de dévaloriser des années de dur labeur. Et à qui ça sert au final ? Laissez-le faire son film en paix".

Le point sur les reshoots de Rogue One : A Star Wars Story

Durant l’été, les reshoots ont cependant bien eu lieu, effectués non pas par Edwards et McQuarrie, mais par Edwards et Tony Gilroy, le scénariste de la saga Jason BourneThe Hollywood Reporter révélait l’info, tout en précisant bien que ce dernier travaillait en étroite collaboration avec le réalisateur officiel, et non à sa place. Sachant que Gilroy avait déjà aidé celui-ci sur Godzilla, blockbuster apprécié par les critiques et le public, l’inquiétude semblait retombée.

Cette semaine, à quelques jours seulement de la sortie de Rogue One, le même site revient sur cette histoire en précisant que Tony Gilroy a bien été embauché pour les reshoots, puis qu’il est resté sur le projet durant la post-production. L’article s’intéresse à l’aspect financier de son embauche par Disney, détaillant qu’il a gagné 200 000 dollars par semaine le temps de retourner des séquences, "ce qui correspond au salaire moyen des scénaristes/réalisateurs engagés pour ce type de travail", précise la source. Cependant, Gilroy a empoché beaucoup plus d’argent que prévu sur ce blockbuster, la somme finale avoisinant les 5 millions de dollars étant donné qu’il était également présent lors du montage. "Si ce cachet paraît astronomique, il s’inscrit dans la volonté de Disney de respecter la licence Star Wars, analyse THR. Le studio a déboursé 4 milliards de dollars en 2012 pour acheter Lucasfilm à George Lucas, et donc les droits de la saga au passage, et le premier film sorti depuis ce deal, Le Réveil de la Force réalisé par J.J. Abrams, a rapporté plus de 2 milliards de dollars dans le monde, en attirant une nouvelle génération de fans".

Star Wars : Rogue One n’aura pas droit à une suite

Bande-annonce de Rogue One, qui sortira le 14 décembre en France :

 

 

Prochainement au Cinéma