Arte dédie sa soirée aux migrants avec Welcome et Fuocoammare
Mars Films/Meteore Films

Le film avec Vincent Lindon et Firat Ayverdi sera suivi du gagnant de la Berlinale 2016.

En 2009, Philippe Lioret signait avec Welcome un drame puissant sur les migrants porté par Vincent Lindon en maître-nageur qui tente d’aider un jeune réfugié kurde (joué par Firat Ayverdi) voulant de traverser la Manche à la nage. Sept ans plus tard, le projet mi-documentaire mi-fiction Fuocoammare Par-delà Lampedusa montrait le quotidien des migrants arrivant sur l’île italienne, et recevait l’ours d’or lors de la Berlinale. Cette édition présidée par Meryl Streep proposait un palmarès politique, et le grand gagnant, le réalisateur  Gianfranco Rosi, en profitait pour dédier son Ours d'or aux habitants de l’île, et "à ceux qui ne sont jamais arrivés jusque Lampedusa". 

Voici notre critique de Welcome, publiée dans Première à sa sortie : "Plus la filmographie de Philippe Lioret avance, plus elle gagne en noirceur et en épure. Tournant autour de trois personnages dans trois décors principaux (un appartement, une piscine, un port), Welcome parle de l’état du monde et de la complexité de l’âme avec un minimalisme admirable. Aux dialogues explicatifs, Lioret préférera toujours un visage expressif, un plan de coupe évasif mais significatif, un silence éloquent. Le cinéma, pour le réalisateur de Mademoiselle, c’est l’art de la litote. La thématique du secret, moteur de ses deux précédents films (L’Équipier et Je vais bien, ne t’en fais pas), trouve ici un pendant cinématographique par l’usage subtil de l’ellipse."

Bande-annonce :

Vincent Lindon : 13 fois millionnaire au box-office français