Nom de naissance Dauchez
Genre Femme
Avis

Biographie

Florence Dauchez est née le 9 novembre 1964 à Paris d’une mère berlinoise issue d’une famille de résistants et d’un père français. Depuis son adolescence, Florence Dauchez envisageait de devenir journaliste malgré les doutes de son entourage.Une fois ses maîtrises de droit et de lettres en poche, Florence entame en 1986 une carrière de journaliste en tant que stagiaire au service économique du quotidien Le Figaro . Par la suite, elle devient reporter au service étranger de TF1. On l’a vu dans cette fonction couvrir plusieurs évènements mondiaux comme la chute du mur de Berlin et celle du régime dictatorial de Ceaucescu en Roumanie.pagebreakEn 1990 et pour une année seulement, elle rejoint la rédaction nationale de France 3 pour ensuite travailler au service Économie de La Cinq. Après la mort de la chaîne, la journaliste se consacre à la réalisation d’un documentaire sur l’Algérie pour France 3 qui porte le titre de Rachida, lettres d’Algérie. Le documentaire connaît un très grand succès auprès des téléspectateurs, de la presse et des festivals et il récolte plusieurs prix comme celui du Festival de Leipzig ou le prix Albert Londres en 1994. Il a même été sélectionné pour les Emmy Awards. Ce n’est qu’en septembre 1994 que les téléspectateurs la retrouvent comme présentatrice du magazine Autrement dit sur France 2. Elle se charge ensuite de la présentation des éditions du Journal de la nuit tous les week-end et ce, jusqu’en 1997.Entre temps, Patrick de Carolis décide de renoncer à la présentation de son émission dominicale Zone Interdite sur M6 pour rejoindre France 3. Sa place reste donc vacante est c’est Florence Dauchez qui le remplace dès septembre 1997. Mais au bout d’une saison, suite à quelques désaccords avec la chaîne, l’animatrice décide de tout arrêter pour quelque temps. Ce n’est qu’en juin 2000 qu’elle décide de revenir cette fois avec La Cinquième, en présentant une émission hebdomadaire l’Enjeu Olympique. En 2004, après une candidature sans succès à la présidence de La Chaîne Parlementaire, Florence Dauchez décide de rejoindre la chaîne culturelle franco-allemande ARTE où elle assure la présentation du journal quotidien de la culture européenne en alternance avec Annette Gerlach .En janvier 2005, la journaliste décide de s’essayer à une nouvelle chaîne. Cette fois-ci, c’est la chaîne cryptée Canal + qui la recrute pour succéder à Daphné Roulier à la présentation de l’une des émissions phares + Clair et ce, pendant deux ans. Toujours avec le groupe Canal, elle anime depuis 2006 sur I>Télé A juste titre, pour revenir un an plus tard dans les studios de la chaîne câblée pour animer le journal télévisé.Si Florence Dauchez a parcouru la plupart des plateaux des chaînes de télévision françaises, ce n’est certainement pas pour devenir une icône de la télé, mais plutôt pour plaider la cause de la liberté d’expression. Engagement évident pour cette juriste, reporter dans l’âme et surtout fervente admiratrice de Nelson Mandela.