LE BAL DU GOUVERNEUR
UGC

Deux jours après le référendum sur son indépendance, "1 dose de ciné" sur France Ô vous entraîne dans la Nouvelle-Calédonie de la fin des années 50.

Une envie de réaliser de longue date

Quand elle se lance dans son premier long métrage comme réalisatrice, Marie- France Pisier a 44 ans. Révélée en 1962 comme comédienne devant la caméra de François Truffaut dans Antoine et Colette,  elle a ensuite mené une carrière passionnante et sans chapelle qui l’a notamment conduite devant les caméras de Robbe-Grillet, Bunuel, Rivette, Verneuil, Téchiné, Boisset, Tachella ou encore Oury. Avec, à la clé, deux César du second rôle pour Cousin Cousine et Souvenirs d’en France en 76 et pour Barocco en 77. Et c’est, deux ans plus tard, peu après avoir incarné Charlotte Brontë Les sœurs Brontë de Téchiné que son envie de passer à la réalisation s’est affirmée. Elle écrit alors un premier scénario, Territoire d’outre- mer, le fait lire à Truffaut et Claude Berri qui semblent l’apprécier. Mais le temps passe, des soucis de production se font jour et le projet finit dans un tiroir. Il faudra attendre 10 ans pour que ce désir de mise en scène prenne une forme concrète avec ce Bal du gouverneur. Marie-France Pisier repassera derrière la caméra en 2002 avec Comme un avion. Et s’éteindra prématurément en 2011

Un roman devenu scénario

En parallèle de sa carrière de comédienne, Marie- France Pisier avait co- écrit deux scénarios (Céline et Julie vont en bateau de Rivette et L’amour en douce de Truffaut) mais aussi publié en 84 un premier roman chez Grasset. Ce Bal du gouverneur, un best- seller qu’elle a donc choisi de porter sur grand écran et dont l’action se déroule à Nouméa en 57, alors que la Nouvelle- Calédonie s’apprête à quitter son statut de colonie pour devenir un territoire d’outre- Mer et où des festivités se préparent pour l’arrivée du Ministre Français d’Outre- Mer. Une œuvre largement autobiographique puisque Marie- France Pisier a grandi à Nouméa où son père, administrateur colonial, y a fini sa carrière.

L’un des premiers grands rôles de Kristin Scott- Thomas

Venue s’installer en France comme jeune fille au pair après les disparitions accidentelles de son père et de son beau- père, Kristin Scott- Thomas a poursuivi sa formation entamée outre- Manche à la Central School of Speech and Drama à l’Ecole Nationale des Arts et Techniques du Théâtre de Paris. Dès ses premiers pas devant la caméra, elle a donc évolué avec la même aisance en anglais qu’en français. Après ses débuts dans Under the cherry moon de Prince, elle apparaît dans Agent trouble de Mocky, au côté de Catherine Deneuve avant de trouver son premier rôle conséquent dans Le bal du gouverneur en femme du sous- gouverneur de Nouvelle- Calédonie, incarné par Didier Flamand.

A lire aussi sur Première

1900 : Le classique de Bertolucci avec De Niro et Depardieu à revoir en blu-ray et ce soir sur Arte

Le chef-d'œuvre monumental de Bernardo Bertolucci revient, superbement restauré, dans une édition française indispensable. Ce qui nous permet de poser la question : pourquoi personne ne prend modèle sur 1900 ?