Man of Steel
Warner Bros

Rencontre avec l'adversaire de Superman (Henry Cavill) dans Man of Steel.

A l'occasion de la rediffusion de Man of Steel, à 21h sur France 3, Première fouille dans ses archives. A sa sortie, en 2013, nous avions rencontré Michael Shannon, qui a depuis retrouvé son réalisateur fétiche, Jeff Nichols, pour Midnight Special, un film indé qui s'inspire également du mythe de Spiderman.

Jeff Nichols raconte le drame personnel qui lui a inspiré Midnight Special

Culture comics
"Je n’avais pas d’argent pour acheter des comics quand j’étais petit. Mes cousins Tommy et Jonathan, qui vivaient à la campagne, en avaient des caisses et des caisses. J’ai donc un peu feuilleté les leurs… Ils étaient plus Marvel que DC, ils n’avaient pas vraiment de comics Superman. Losers."

Le long chemin vers Zod
"Je ne cherchais pas particulièrement à faire un film de super héros. Tout ça a été une grosse surprise pour moi. En 2011, mon agent m’appelle et me dit que Zack Snyder veut me voir pour le rôle du Général Zod dans Man of Steel. Je croyais qu’il se foutait de ma gueule. Il me confirme : 'Non, vraiment. Snyder veut que tu prennes l’avion maintenant et que tu ailles le voir chez lui à Pasadena' J’y suis allé, je me suis assis dans le salon des Snyder, ils ont des très grandes fenêtres qui donnent sur la vallée, avec un grand jardin rempli de jolis buissons fleuris, des colibris qui volent tout autour… Lovely. Et Snyder commence (prend une voix de geek possédé, ndr) : 'Et donc ça commence, on est sur Krypton…' Et il me raconte tout le film. 'Alors qu’est-ce que t’en dis, tu crois que ça peut t’intéresser ?' Et je lui réponds : 'T’es sérieux ? Bien sûr, évidemment. Je suis ton homme !' Ça, c’était la première étape. Il y en a eu beaucoup d’autres… Il a fallu convaincre la Warner. Ils m’ont donc fait tourner un bout d’essai avec Henry Cavill, et un autre avec Russel Crowe… Puis j’ai pas mal attendu. Et un jour, alors que je faisais les courses en famille, Zack m’appelle : 'C’est bon, tu es mon Général Zod !'. J’ai hurlé de joie, comme un dément, au rayon fruits et légumes."

Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Man of Steel
Warner Bros
Henry Cavill : "Man of Steel, c'est pas le Superman de papa"

Moi, Général
"Le rôle de Zod consistait, pour moi, à découvrir ce que signifie être un Général d’armée. J’ai lu les mémoires du Général Grant et de plein d’autres généraux moins connus… Je ne suis pas très 'militaire' comme mec. Même si, étrangement, j’ai déjà joué plein de soldats au cinéma. Je déteste l’armée et tout ce qu’elle représente (sans vouloir diminuer le rôle de nos boys envoyés au front), je suis une personne non-violente… Jamais je ne pourrais intégrer l’Armée. Bref. Au début, l’idée de moi en Zod me paraissait ridicule. Mais après avoir passé un été entier à m’entraîner (haltérophilie, karaté, plein de trucs chelou) et à transpirer dans un hangar près de Chicago, j’étais prêt à parader devant les caméras. A la fin, je me sentais comme un vrai Général. J’aurais pu prendre n’importe qui en combat singulier. Peut-être pas Henry Cavill mais, disons, un connard dans un bar…"

Method Actor ?
"On me demande souvent, 'Mais comment vous faites ça ? C’est quoi votre méthode ?' Et je réponds très sincèrement : 'Désolé mais je n’ai pas de méthode, je ne sais pas comment ça se passe, je pourrais encore moins vous l’expliquer. Bon courage à vous !' Les histoires qu’on entend sur 'La Méthode', sur l’approche Lee Strasberg du métier… Ça ne me tente pas du tout. Je connais plein de gens passés par l’Actors Studio qui ont fini par questionner tout ça et penser que Strasberg ne savait peut-être pas tout à fait de quoi il parlait... Je n’écris pas de Journal Intime pour mes personnages, je n’exige pas des membres de l'équipe qu’ils m’appellent Général Zod, rien de tout ça. Je ne veux insulter personne hein, je ne dis pas que c’est stupide. Mais ce n’est pas pour moi. Je suis très calme et silencieux sur un plateau. J’économise mon énergie pour quand les caméras tournent. Ça vous va, comme méthode ?"

Michael Shannon, un acteur très spécial

Télé/Cinéma/Théâtre
"C’est un monde bizarre, la télé. C’est le royaume des scénaristes, c’est leur domaine, c’est leur médium. Ils contrôlent la série, ils la font… Tout tourne autour d’eux. Je ne trouve pas que ce soit très collaboratif. Et là je parle surtout de Boardwalk Empire, parce que c’est ce que je connais le mieux. Ils vous donnent des scènes à jouer, et vous les jouez. Apparemment, ils savent ce qu’ils font, puisque les gens aiment regarder la série. Aujourd’hui, on entend dire : "Oh la télé c’est vraiment génial, c’est devenu tellement mieux que les films !". Je ne suis vraiment pas d’accord avec ça. Vraiment, vraiment pas… Au bout du compte, la télé est une manière de prolonger l’intérêt du spectateur, artificiellement s’il le faut. Tout ce qu’ils veulent, c’est que vous continuiez à regarder… C’est un piège, une astuce sympathique. It’s a trick ! (...) Moi j’aime les histoires qui ont un début, un milieu et une fin. Surtout, une fin. J’aime quand c’est fini. J’aime en avoir fini ! Je suis un peu vieux jeu comme ça. C’est pour ça que j’adore le théâtre. Vous montez sur scène le soir, vous jouez la pièce et, deux heures plus tard, c’est terminé."

Dark and Edgy ?
"Je ne comprends pas pourquoi « sombre et sophistiqué » sont devenus des arguments de vente. On veut des films adaptés de comics qui, par définition, sont censés être fun à regarder, mais on veut à tout prix qu’ils soient Dark et Edgy. Pourquoi ? Est-ce qu’on se sent coupable de s’intéresser à l’iconographie naïve des comics ? C’est très mystérieux pour moi…"

Flippant malgré lui
"Je n’essaye pas consciemment de faire peur aux gens, vous savez. Je traînais avec des gens hier soir, qui m’ont dit : 'Tu es tellement silencieux, c’est vraiment flippant, pourquoi tu ne dis rien ?' Mais je n’en ai aucune idée, moi ! Laissez-moi tranquille. Je n’avais peut-être rien à dire à ce moment là…"

Propos recueillis par Benjamin Rozovas

Man of Steel : le retour spectaculaire de Superman [critique]