Date de sortie 6 décembre 2017
Réalisé par Paul King
Avec Hugh Grant , Sally Hawkins , Hugh Bonneville
Scénariste(s) Simon Farnaby, Paul King, Jon Croker
Distributeur Studiocanal
Année de production 2017
Pays de production Grande-Bretagne, France
Genre Film pour la jeunesse
Couleur Couleur

Synopsis

Installé dans sa nouvelle famille à Londres. Paddington est devenu un membre populaire de la communauté locale. A la recherche du cadeau parfait pour le 100e anniversaire de sa chère Tante Lucy, Paddington tombe sur un livre animé exceptionnel. Il se met à multiplier les petits boulots dans le but de pouvoir l’acheter. Mais quand le livre est soudain volé, Paddington et la famille Brown vont devoir se lancer à la recherche du voleur…

Dernières News

Santa et cie démarre devant Paddington 2

La suite de Stars 80 n’est pas dans le top 5. 

Casting

Hugh Grant
Phoenix Buchanan
Jim Broadbent
monsieur Gruber

Critiques

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Il y a trois ans, le premier Paddington accomplissait un petit miracle de cinéma : adapter les aventures d'un ourson héros de livre pour enfants (aussi connu en Angleterre que Winston Churchill) en un film héroïque et hilarant. On ne va pas laisser traîner les choses : Paddington 2 est largement à la hauteur du premier film. Paddington veut trouver un cadeau pour sa tante Lucy, et trouve un livre pop-up explorant Londres mais que convoite également Phoenix Buchanan, comédien sur le retour qui poursuit un mystérieux objectif.

    De l'ouverture (un flash-back sur l'adoption de Paddington, puis une plongée monumentale dans les plages du pop-up) à la conclusion (une course-poursuite palpitante entre deux trains), le réalisateur Paul King mélange habilement les grammaires de Wes Anderson et de Steven Spielberg. Le sens du cadre et des trouvailles poétiquement surréalistes du premier, et l'aventure émerveillée du second. Le mélange est délicieux, requinquant.

    Sans étouffer le supporting cast (le film s'envisage aussi comme une mécanique de seconds rôles parfaitement réglés), Hugh Grant emporte ici l'un de ses meilleurs rôles, en cabotin désargenté adepte du transformisme, qui vit dans une maison décorée à sa gloire et parle dans son grenier aux grands rôles qu'il a joués. A l'arrivée, Paddington 2 n'est pas loin du feelgood movie au sens le meilleur du terme : un film dont la bonté et l'innocence servent non seulement de moteur à l'aventure mais aussi de raison d'être. God save Paddington !