Date de sortie 16 mai 2012
Durée 95 mn
Réalisé par Wes Anderson
Avec Bruce Willis , Frances McDormand , Kara Hayward
Scénariste(s) Wes Anderson, Roman Coppola
Distributeur StudioCanal
Année de production 2012
Pays de production Etats-Unis
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Pendant l'été 1965, sur une île de Nouvelle-Angleterre, un jeune garçon, Sam, et une jeune fille, Suzy, fuguent pour vivre leur histoire d'amour à l'écart du monde. Trouvant leur disparition inquiétante, les adultes de l'île se mobilisent et partent à la recherche des deux adolescents. Ils mettent alors la ville sans dessus-dessous. Ce qui n'est peut-être pas une mauvaise chose. Seulement, au même moment, une violente tempête menace le littoral de l'île. Un évènement qui va venir bouleverser encore un peu plus le quotidien de cette petite communauté sans histoire.

Offres VOD

Imineo HD SD Imineo 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 3 € Louer 6  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Nolim Films HD SD Nolim Films 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FTV SD FTV 2.99 € Louer 10.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 8.99  € Acheter
CANALPLAY SD CANALPLAY 7.99  € Abonnement

Dernières News

Les 10 meilleurs rôles de Bruce Willis

A l'occasion de la sortie de Death Wish, retour sur les meilleurs moments de la carrière de Bruce.

Photos

DR
DR
StudioCanal
StudioCanal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Studio Canal
Sutdio Canal

Moonrise Kingdom

Moonrise Kingdom

Moonrise Kingdom

Affiche US

Moonrise Kingdom

Affiche Française

Moonrise Kingdom

Pique Nique

Moonrise Kingdom

Course dans les bois

Moonrise Kingdom

Photo

Moonrise Kingdom

Jared Gilman et Kara Hayward

Moonrise Kingdom

Sam (Jared Gilman)

Moonrise Kingdom

Le maitre scout Ward ( Edouard Norton)

Moonrise Kingdom

Photo

Moonrise Kingdom

M.Bishop (bill Murray)

Moonrise Kingdom

Sam (Jared Gilman)

Moonrise Kingdom

Les enfants

Moonrise Kingdom

Photo

Moonrise Kingdom

Sam (Jerad Gilman) le boy-scout

Moonrise Kingdom

La plaine du Moonrise Kingdom

Moonrise Kingdom

Le capitaine Sharp (Bruce Willis) et l'assistante sociale(Tilda Swinton)

Moonrise Kingdom

Le maitre scout Ward ( Edouard Norton) dans l'exercice de ses fonctions

Moonrise Kingdom

Sam et Suzy

Moonrise Kingdom

Bruce Willis dans le rôle du Capitaine Sharp

Moonrise Kingdom

Les scouts

Moonrise Kingdom

Le maitre scout Ward (Edouard Norton) ne rigole pas

Moonrise Kingdom

Edouard Norton dans le role du maitre scout Ward

Moonrise Kingdom

Sam (Jared Gilman) dans les bois

Moonrise Kingdom

Sam et Suzy

Moonrise Kingdom

Le casting en force (Bruce Willis et Co)

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Bienvenue dans le monde de Wes Anderson, celui des robes à col Claudine et des gros gilets en laine, des dialogues décalés et des décors stylisés, du spleen et de la béatitude. Modèle de mise en scène, le prologue nous fait découvrir l’intérieur de la maison des Bishop au moyen de somptueux travellings latéraux, circulaires et verticaux. Chaque pièce y est conçue comme un tableau dans lequel les personnages sont statiques ou réduits à la pantomime. Tout est en place, sous contrôle, c’est le cinéma d’un marionnettiste doublé d’un ventriloque – les acteurs disent leurs répliques avec un détachement tel qu’on les croirait soufflées par le cinéaste. Plus encore que dans ses précédents films (Fantastic Mr. Fox mis à part), Anderson pousse la sophistication à l’extrême. Ce parti pris est totalement raccord avec l’univers du conte qu’embrasse Moonrise Kingdom, film éminemment graphique qui suscite une émotion similaire à celle éprouvée devant une toile de maître. Anderson évoque notamment l’influence de l’illustrateur Norman Rockwell et ses scènes du quotidien flirtant avec la caricature. On pense aussi aux impressionnistes, et en particulier à Auguste Renoir, qui savait mieux que quiconque donner vie à ses tableaux avec un pouvoir de suggestion sans limites. Au service de la vision d’Anderson, les acteurs s’amusent avec leur image, Bruce Willis en tête, parfait en flic neurasthénique gagné par l’optimisme.