Titre original The Lego Batman Movie
Date de sortie 8 février 2017
Durée 105 mn
Réalisé par Chris McKay
Avec Will Arnett , Michael Cera , Mariah Carey
Scénariste(s) Seth Grahame-Smith
Distributeur Warner Bros Pictures France
Année de production 2017
Pays de production États-Unis
Genre Animation

Synopsis

Spin-off de la saga Lego

Offres VOD

MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 13.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 7.99  € Acheter
Orange 4K SD HD Orange 11.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
Nolim Films HD SD Nolim Films 7.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 4.99 € Louer 7.99  € Acheter

Dernières News

Box-office US : le phénomène Get Out détrône Lego Batman

Le week-end des Oscars appartenait à Get Out dans les salles.

Critiques

  1. Première
    par François Léger

     

    Lego Batman est le digne successeur de La Grande Aventure Lego même s'il fait dans la surenchère de clins d'oeil geeks.

    En 2014, Phil Lord et Christopher Miller redonnaient un coup de fouet à la marque aux briques jaunes et au cinéma d'animation tout entier avec La Grande Aventure Lego. Un film au rythme démentiel, objet pop totalement dans son époque qui multipliait les références. Lord et Miller sont depuis partis faire un tour du côté d'une galaxie lointaine, très lointaine et c'est Chris McKay (superviseur des effets spéciaux et chef monteur de La Grande Aventure Lego) qui a pris la relève pour le premier spin-off de la franchise : Lego Batman

    Et comme s'il avait besoin de prouver au monde qu'il est le digne successeur de son aîné, le film démarre avec un enchaînement hystérique de dialogues et de scènes d'action, où le Joker met en place un plan diabolique pour détruire Gotham City. On est à deux doigts de la crise d'épilepsie quand soudain le rythme vrille avec une brutalité inattendue. 

    Un coffre à jouets

    Batman retourne au manoir Wayne après avoir mis en échec son ennemi juré. Là, seul face à son micro-ondes avec un homard préparé par Alfred à réchauffer, le Chevalier Noir n'est plus que l'ombre de lui-même. Sous le costume se cache un type triste, incapable d'exprimer ses sentiments et profondément marqué par le meurtre de ses parents. Lego Batman joue avec cette double personnalité en permanence et en profite pour revisiter avec malice tous les traumas de l'Homme chauve-souris, à travers les différents longs-métrages qui lui ont été consacrés - et même la série des années 60, images d'archives à l'appui. 

    À partir de là, plus rien n'arrête ce film aux allures de coffre à jouets, qui pioche joyeusement dans à peu près tous les gadgets et les costumes de Batman. Une aventure peuplée de personnages secondaires forts (l'hilarant Robin), techniquement irréprochable, en forme d'hommage au Chevalier Noir avec juste ce qu'il faut de taquinerie pour moquer l'icône. On n'aurait pas été loin du sans faute si le scénario ne faisait pas dans la surenchère de clins d'oeil geeks ("Regardez tous les guests qu'on a, regardez bien !"), histoire d'exposer toutes les licences chèrement acquises par Lego. Dommage, Lego Batman n'avait vraiment pas besoin de ça pour existe