Titre original The Imitation Game
Date de sortie 28 janvier 2015
Réalisé par Morten Tyldum
Avec Benedict Cumberbatch , Keira Knightley , Matthew Goode
Scénariste(s) Graham Moore
Distributeur Studiocanal
Année de production 2015
Pays de production GB
Producteurs Graham Moore

Synopsis

1940 : Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable.À la tête d’une équipe improbable de savants, linguistes, champions d’échecs et agents du renseignement, Turing s’attaque au chef-d’œuvre de complexité dont la clef peut conduire à la victoire.IMITATION GAME relate la façon dont Alan Turing, soumis à une intense pression, contribua à changer le cours de la Seconde Guerre mondiale et de l’Histoire. C’est aussi le portrait d’un homme qui se retrouva condamné par la société de l’époque en raison de son homosexualité et en mourut.Film sur la vie de Alan Turning et adapté du livre Alan Turing: The Enigma de Andrew Hodges.

Dernières News

Les films "inspirés d’une histoire vraie" sont-ils réellement fidèles à la réalité ?

Décryptage de The Big Short, American Sniper, Le Loup de Wall Street…

Les films à la télé du mardi 22 mars

Passez votre mardi soir devant le petit écran avec Imitation Game, The American et Pas son genre.

Photos

Imitation Game

Imitation Game

Critiques

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Hormis le fait qu’il sert d’évident tremplin à Oscar pour Benedict Cumberbatch, "Imitation Game" frappe fort par la seule puissance de son sujet. Alan Turing était effectivement un mathématicien d’exception dont les travaux ont largement contribué au progrès de l’informatique. Son suicide absurde, lié à une condamnation pour homosexualité, choque encore aujourd’hui. Le film adopte judicieusement le point de vue de l’enquêteur en dévoilant d’abord une vérité cachée pour raison personnelle (l’homosexualité), avant d’en découvrir une autre restée secrète pour raison d’État (le génie scientifique). Pour son premier long métrage, Morten Tyldum s’en sort avec les honneurs, en dépit d’une tendance à alourdir certaines scènes en les surchargeant d’informations. Benedict Cumberbatch profite de sa liberté de mouvement pour s’assurer, au risque d’en faire trop, que sa performance ne passera pas inaperçue.