Date de sortie 3 février 2016
Durée 90 mn
Réalisé par Charlie Kaufman, Duke Johnson
Scénariste(s) Charlie Kaufman
Distributeur Paramount
Année de production 2015
Pays de production Etats-Unis
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

Michael Stone, mari, père et auteur respecté de « Comment puis-je vous aider à les aider ? » est un homme sclérosé par la banalité de sa vie. Lors d'un voyage d'affaires à Cincinnati où il doit intervenir dans un congrès de professionnels des services clients, il entrevoit la possibilité d’échapper à son désespoir quand il rencontre Lisa, représentante de pâtisseries, qui pourrait être ou pas l’amour de sa vie…

Offres VOD

Videofutur SD Videofutur 2 € Louer 13.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 15.99  € Acheter
Orange HD 4K SD Orange 2.99 € Louer 11.99  € Acheter

Dernières News

Quel sera le 15e film d’animation à remporter l’Oscar ?

Vice-Versa, Anomalisa, Le Garçon et le Monde, Shaun le Mouton et Souvenirs de Marnie sont en lice.

Anomalisa Vs. Vice Versa

Charlie Kaufman et Duke Johnson réagissent face à leur dangereux concurrent aux Oscars

Critiques

  1. Première
    par Gérard Delorme

    À l’origine, Anomalisa était un projet du compositeur Carter Burwell, qui avait organisé pour la scène un dispositif où des comédiens lisaient leur texte sur sa musique. Grâce à une série de coïncidences heureuses (le recours au crowdfunding pour financer son tournage, entre autres), Charlie Kaufman en a fait un long métrage en coréalisation avec l’animateur Duke Johnson, qui rêvait de travailler avec lui depuis Eternal Sunshine of the Spotless Mind. La réalisation, en animation image par image, est à ce point hors normes que l’existence même de ce film tient du miracle. Il y a tout lieu de s’en réjouir. Les premières scènes nous invitent à partager le point de vue d’un voyageur à l’accent britannique (la voix de David Thewlis), qui cache un profond malaise derrière une indifférence de façade. Autour de lui, qu’ils soient hommes ou femmes, tous les personnages parlent avec la même voix masculine (celle de Tom Noonan). Encore plus étrange, ils ont tous le même visage. Un indice (l’hôtel s’appelle le Fregoli) nous suggère que Stone souffre de ce que la psychiatrie appelle le syndrome de Fregoli, une forme de paranoïa dans laquelle le sujet imagine qu’une même personne le poursuit sous des apparences variées. La perspective de passer une nuit dans la peau d’un héros dépressif n’est pas précisément plaisante, jusqu’à ce que ce dernier rencontre une jeune femme à la voix différente (celle de Jennifer Jason Leigh), dont il tombe amoureux l’espace d’une nuit romantique et bouleversante. Kaufman poursuit l’exploration de ses thèmes familiers (la solitude, le besoin d’amour, l’attrait pour l’exception), mais cette fois, il a trouvé dans l’animation image par image une forme idéalement adaptée à son sujet. Elle lui a inspiré une série d’idées de cinéma géniales qui amplifient l’impact émotionnel de ce très étrange conte de fées pour adultes.