Mathieu Kassovitz ©Visual

Mathieu Kassovitz

Mathieu Kassovitz ©VisualMathieu Kassovitz ©Visual
  • Profil mis à jour le 22/01/2013
  • Nationalité :
    Français
  • Date de naissance :
    03 avril 1967 (âge : 47 ans)
  • Sexe :
    Homme

La biographie de Mathieu Kassovitz

Acteur, scénariste, producteur et réalisateur, Mathieu Kassovitz est né le 3 août 1967 à Paris. Fils de Chantal Rémy et du réalisateur Peter Kassovitz, il est célèbre pour ses rôles dans Regarde les hommes tomber, Un héros très discret, Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, Amen et Le Guetteur, ainsi que pour avoir réalisé les films La Haine, Assassin(s), Les Rivières pourpres ou encore L'Ordre et la morale.

Né dans une famille de cinéma (il est le fils de Peter Kassovitz), Mathieu est très vite baigné dans le milieu. S’il fait des débuts timides en tant qu’acteur à l’âge de 11 ans (par exemple dans L’année prochaine… si tout va bien), il va se tourner vers la réalisation des court-métrages puis de son premier long, en 1994, Métisse, dans lequel il interprète aussi un rôle.

Mais c’est La Haine, son deuxième long, réalisé en 1995, qui le rend célèbre. Reconnu au Festival de Cannes, succès commercial, ce film devient un véritable phénomène de société. Tourné en noir et blanc et mettant en scène une bavure policière, le film devient l’emblème des cités et des jeunes. La violence contenue dans le film lui sera moins reprochée que celle exposée dans son autre film, Assassin(s), sorti en 1997. Le film, présenté à Cannes, ne rencontre pas le même succès.

Un acteur reconnu

Mais Mathieu continue son bonhomme de chemin. Il est notamment sollicité par Jacques Audiard pour Regarde les hommes tomber (1994) et Un héros très discret en 1996.

C’est son ami Luc Besson qui l’amène vers l’international. Tout d’abord grâce à une brève mais remarquée apparition dans son Cinquième élément. Mathieu en profite pour tenter de réaliser un film d’action à l’américaine en adaptant le roman Les Rivières pourpres de Jean-Christophe Grangé avec Vincent Cassel et Jean Reno. A la même époque, il partage l’affiche avec Nicole Kidman dans le film Nadia .

Mais c’est Jean-Pierre Jeunet qui le ramène dans nos contrées avec le film Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain. Il donne alors la réplique à Audrey Tautou puis continue sur sa lancée en jouant dans le très controversé Amen de Costa-Gavras.

En 2003, Mathieu se tourne résolument vers l’international : Joel Silver fait appel à lui pour réaliser le thriller fantastique Gothika avec Halle Berry et Penelope Cruz. Après un passage devant la caméra de Spielberg pour interpréter un agent du Mossad dans Munich (2005), Mathieu produit et joue dans le filmLouise Michel (2007) de Gustave Kervern et Benoît Delépine.

L'année suivante il revient à la réalisation et travaille sur l’adaptation du roman de Maurice G. Dantec Babylon A.D. Il réunit alors un casting international composé de Mélanie Thierry, Michelle Yeoh,  Vin DieselLambert Wilson, Charlotte Rampling ou encore Gérard Depardieu.

Kassovitz aime la polémique

Il faut ensuite attendre l'année 2011 pour retrouver Kassovitz. Cette année-là il réalise en effet le film L'Ordre et la morale, un film qui s'intéresse à la prise d'otage qui a eu lieu en Nouvelle-Calédonie en 1988 entre les deux tours de l'élection présidentielle. Cette année-là, des indépendantistes kanaks prennent en otages 27 gendarmes et en assassinent quatre, obligeant l'armée à donner l'assaut. Seulement, avant-même la sortie du film, la polémique entoure cette dernière réalisation de Kassovitz.

L'armée juge en effet la version de Kassovitz "contraire à la réalité historique" et refuse en conséquent d'apporter son soutien logistique pour la reconstitution des décors. Les autorités calédoniennes ont quant à elle refusé que le tournage se déroule sur le lieu du drame, invoquant des problèmes de sécurité. Enfin, aucun distributeur présent en Nouvelle-Calédonie a voulu diffuser le film en salles expliquant que le film était "très caricatural". A cela ajoutez un échec commercial lors de sa diffusion en métropole pour que Mathieu Kassovitz prenne la mouche. Il déclare alors : "J'encule le cinéma français. Allez vous faire baiser avec vos films de merde".

L'année suivante, délaissant sa casquette de réalisateur, il est à l'affiche de La vie d'une autre de Sylvie Testud, de Piégée de Steven Soderbergh et du filmLe Guetteur de Michèle Placido. Mais à la fin de l'année 2012, c'est une nouvelle fois pour ses déclarations tapageuses que l'on parle de lui. En effet, à la suite du départ de Gérard Depardieu de l'Hexagone, il déclare vouloir lui aussi quitter la France. Mais contrairement à Depardieu qui explique quitter la France pour des raisons fiscales, Kassovitz explique lui qu'il "du mal à continuer de travailler dans un pays qui a enfermé le cinéma".

> Son signe astro> Personnalité du prénom Mathieu> Popularité du prénom Mathieu

Dernières news sur Mathieu Kassovitz

Commentaires sur Mathieu Kassovitz

Kassovitz est soutenu par les lémuriens et les ummites ...il ira loin !
  • 0
  • 0
Anonyme | le 14/08/2011 à 00h46 | Signaler un abus
vous avez été trop gentil avec sollers qui apparemment ne vous aime pas mais a montré des signes évidents de sénilité, a vous lire .
  • 0
  • 0
Anonyme | le 07/06/2011 à 00h33 | Signaler un abus
> Tous les commentaires sur Mathieu Kassovitz

La filmographie de Mathieu Kassovitz