Avis: 
Date de naissance: 
17 juin 1933 (âge : 84 ans)
Nationalité: 
Britannique
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Né le 18 juin 1933 en Grande-Bretagne, John Boorman est l'un des réalisateurs britanniques les plus doués de sa génération. Ses longs-métrages, avec pour thème central la quête de soi et d'un idéal, sont généralement bien accueillis du grand public et de la critique. Il partage sa carrière entre la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l'Irlande. Au début des années 50, John Boorman débute dans le monde du travail comme journaliste critique de cinéma dans des revues spécialisées et à la radio. En 1955, il devient monteur sur la chaîne britannique ITN. Il entre ensuite à la BBC et réalise une série de documentaires, pour finalement diriger, en 1962, le Service documentaire de l'antenne de la BBC, basée à Bristol.Le producteur David Deutsch le remarque et lui propose, en 1965, de réaliser le remake Sauve qui peut, auquel participe le groupe de rock populaire Dave Clark Five. Si ce film ne rencontre pas le succès de l'œuvre originale, il l'introduit néanmoins dans le monde du cinéma. En 1966, John Boorman part aux Etats-Unis effectuer des recherches pour son documentaire sur le réalisateur américain D.W. Griffith, The Great Director. A cette occasion, il rencontre l'acteur Lee Marvin, qui accepte de tourner dans son deuxième long-métrage, un film policier, Le point de non retour. Ils se retrouvent l'année suivante dans Duel dans le Pacifique, dans lequel joue également Toshirô Mifune, l'acteur fétiche du réalisateur japonais Akira Kurosawa. Ce film intense met en scène le face à face, sur une île déserte, entre deux officiers américain et japonais, sur fond de rapports de domination.De retour en Grande-Bretagne en 1970, John Boorman réalise Léo The Last, avec Marcello Mastroianni. Fortement influencé par le réalisateur italien Federico Fellini, il gagne le prix du Meilleur Réalisateur au Festival de Cannes. Son premier véritable succès populaire arrive en 1972, avec Délivrance, dans lequel joue Jon Voight et Burt Reynolds. Cette odyssée d'un groupe de citadins dans le monde rural des Appalaches aborde la confrontation violente entre ces deux mondes. Délivrance est nommé aux Oscars et aux Golden Globes dans les catégories Meilleur Film et Meilleur Réalisateur. John Boorman s'attelle par la suite à son projet de réalisation du Seigneur des anneaux, d'après le célèbre roman de J.R.R. Tolkien. Mais il est obligé de renoncer en raison de coûts de production trop élevés. Il s'essaie alors à la science-fiction, en 1973, avec Zardoz, Sean Connery interprétant le rôle-titre. Ce long-métrage apocalyptique est un échec au box-office et sujet aux railleries de la part des critiques. En 1977, il accepte alors de réaliser le deuxième volet de L'exorciste, L'exorciste II: L'hérétique. D'un esprit très différent du premier volet, le film ne plaît ni au public, ni à la critique.Il faut trois ans à John Boorman pour réaliser Excalibur, considéré par beaucoup comme le chef-d'œuvre de sa carrière. Influencé par l'œuvre de Tolkien, il offre sa version de la légende du Roi Arthur, avec les acteurs Nicol Williamson et Helen Mirren. Le film est tourné en Irlande et le réalisateur enrôle ses propres enfants comme acteurs. Les succès s'enchaînent. En 1985, son fils Charley Boorman interprète le rôle principal dans La forêt d'émeraude, fable écologique sur fond de destruction de la forêt amazonienne. En 1987, il livre une œuvre autobiographique, La guerre à sept ans, pour laquelle il utilise ses souvenirs d'enfance, liés aux bombardements pendant la Deuxième Guerre mondiale. Grand succès au box-office, La guerre à sept ans se voit nommé aux Oscars, aux Golden Globes et aux BAFTA. Après le semi échec de Tout pour réussir en 1990, il renoue avec le public et la critique en 1994 grâce à Rangoon, critique de la dictature birmane.En 1999, John Boorman est récompensé par le Prix du Meilleur Réalisateur pour Le Général, histoire du célèbre gangster irlandais Martin Cahill, assassiné par l'IRA en 1994. Au début des années 2000, il réalise Le tailleur de Panama avec Pierce Brosnan, un film d'espionnage ironique adapté du roman de John Le Carré. En 2004, sort In my Country, mettant en scène la relation amoureuse entre une journaliste afrikaner (Juliette Binoche) et un journaliste afro-américain (Samuel L. Jackson). Il enchaîne en 2006 avec The Tiger's Tail.

Dernières news sur John Boorman

Délivrance
14/06/2017 - 12:00

Le réalisateur d'Excalibur et Délivrance est à l'honneur de la Cinémathèque jusqu'au 25 juin, et revient sur les films-clé de sa carrière.

La Foret d'emeraude.jpg
19/11/2015 - 15:45

Dimanche, Arte propose de redécouvrir ce chef d'oeuvre de John Boorman 

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues