Nom de naissance Christine Dejoux
Genre Femme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Christine Dejoux est une comédienne de théâtre, de cinéma et de télévision française. Elle est née le 11 décembre 1953 à Paris.C’est à vingt ans que Christine Dejoux signe sa première apparition à l’écran, avec le film L’An 01. Cette fiction est une réalisation collective de Jacques Doillon, Jean Rouch, Alain Resnais et Gébé, ce dernier étant à l’origine de la bande dessinée éponyme dont est tiré le film. La jeune actrice y donne la réplique à Gérard Depardieu et Thierry Lhermitte, qui en sont également à leurs débuts, ainsi qu’à Coluche, Jacques Higelin, et les membres du Splendid.L’année suivante, elle joue le rôle de Nicole dans la comédie franco-italienne Juliette et Juliette. Mise en scène par l’auteur Rémo Forlani, elle réunit les acteurs Pierre Richard, Marlène Jobert et Annie Girardot qui en est également la coproductrice. En 1975, Christine Dejoux évolue sous la direction de la réalisatrice Sotha (Catherine Sigaux) dans Au long de rivière Fango, aux côtés de Romain Bouteille et Patrick Dewaere. C’est à cette époque qu’elle crée avec Martin Lamotte et Gérard Lanvin le Théâtre de la Veuve Pichard.Tout en se produisant sur les planches, elle poursuit sa carrière au cinéma et prend part aux tournages d’Attention les yeux ! de Gérard Pirès(1976) et Le Diable dans la boîte de Pierre Lary (1977), avant de former un couple d’escrocs avec Robert Lamoureux dans la comédie L’Apprenti Salaud, présentée par Michel Deville en 1977.Christine Dejoux rejoint par la suite Jean-Pierre Marielle, Victor Lanoux et Agnès Soral, protagonistes d’Un moment d’égarement de Claude Berri.Après avoir fait partie des spectateurs d’un film pornographique dans l’improvisé Si vous n’aimez pas ça, n’en dégoûtez pas les autres, avec les comédiens du Splendid et du Café de la Gare, elle prend part à un court-métrage intitulé Victor. D’une durée de quatorze minutes, cette brève fiction dévoilée en 1981 la met face à Gérard Lanvin et Jean Bouise.Christine Dejoux est ensuite Cécile dans Viens chez moi, j’habite chez une copine. L’affiche de cette célèbre comédie de Patrice Leconte compte Michel Blanc, Bernard Giraudeau et Thérèse Liotard. Six ans après Au long de rivière Fango, elle retrouve la cinéaste Sotha qui lui confie le rôle de Jeanne Deux dans Les matous sont romantiques. Elle y campe la femme de Roger Deux, joué par Patrice Minet, et complète les trois couples répondant aux mêmes prénoms Jeanne/Roger (avec Henri Guybet, Odette Laurent, Philippe Manesse et Véronique Rivière), qui se sont donné rendez-vous pour un dîner. Finalement, les maris se retrouveront entre eux et referont le monde.La même année, Christine Dejoux est La Francine, l’épouse ressuscitée de Louis de Funès dans La Soupe aux choux de Jean Girault. Après être revenue à la vie, La Francine est restée jeune, contrairement à son vieux mari, et décide de fréquenter un garçon de sa génération. Jacques Villeret y interprète l’extraterrestre baptisé La Denrée, alors que Jean Carmet est Le Bombé, le voisin alcoolique de Louis de Funès.En 1983, le réalisateur algérien Okacha Touita la dirige dans sa comédie dramatique Les Sacrifiés, dont le récit est centré sur le personnage de Mahmoud (Miloud Khetib), un ancien membre du Front de Libération Nationale installé à Nanterre en 1955.Durant les années quatre-vingt, l’activité cinématographique de Christine Dejoux semble connaître un ralentissement, et il faut attendre 1991 pour la revoir dans un long-métrage. Il s’agit du film historique Le Roi ébahi (El Rey pasmado) d’Imanol Uribe, avec María Barranco, Joaquim de Almeida, Laura del Sol et Gabino Diego.Dans le policier Max et Jérémie (1992) de Claire Devers, elle joue le rôle de Lisa aux côtés de Philippe Noiret, Christophe Lambert, Michèle Laroque et Karin Viard. Sorti en 1994, Le Bateau de mariage se déroule durant l’automne 1940 en zone libre. Devant les caméras de Jean-Pierre Améris, Christine Dejoux interprète la mère de Charles, que joue Thibault Vallat. Florence Pernel, Laurent Grévill et François Berléand viennent compléter la distribution du Bateau de mariage.Vers la fin de cette même année, Jean-Jacques Zilbermann dévoile son premier long-métrage de comédie sous le titre Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes, dans lequel il raconte les moments-clés de sa vie. Il choisit notamment Christine Dejoux, Josiane Balasko, Maurice Bénichou et Jean-François Dérec pour incarner les personnages du film.Après cela, l’actrice parisienne apparaît presque exclusivement à la télévision. Elle participe en effet à des séries telles que Commissaire Moulin (1998), Julie Lescault (1998), Madame Le Proviseur (1998-1999), ou encore Sauveur Giordano en 2006.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1992 Max Et Jérémie Acteur Lisa
1982 Les Sacrifiés Acteur Loubia Sandwich
1981 Les Matous Sont Romantiques Acteur Jeanne
1981 La Soupe aux choux Acteur Francine
1981 Viens chez moi, j'habite chez une copine Acteur Cécile

Stars associées