Nom de naissance Blake Edwards
Naissance
Tulsa, Oklahoma
Décès
Nationalité Américain
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Blake Edwards (de son vrai nom William Blake Crump) est né le 26 juillet 1922 à Tulsa en Oklahoma. Le cinéaste est particulièrement connu pour ses réalisations des comédies de la série La Panthère Rose. Mais il est aussi acteur, réalisateur, producteur, et scénariste. Blake Edwards a été marié à l’actrice britannique Julie Andrews connue pour ses rôles dans Mary Poppins (réalisé en 1964 par Robert Stevenson) et La mélodie du bonheur (réalisé en 1966 par Robert Wise).Issu d’une famille travaillant dans le milieu de la mise en scène et de la production cinématographique, Blake Edwards s'intéresse très rapidement à ce domaine et fait ses premiers pas très tôt dans monde du cinéma. Après de nombreuses figurations, il commence à jouer de petits rôles, notamment dans Les Sacrifiés de John Ford en 1945 ou encore dans Les plus belles années de notre vie de William Wyler en 1946.En parallèle à son travail d'acteur, Edwards est scénariste pour la radio et la télévision et collabore à plusieurs reprises avec le réalisateur Richard Quine jusqu'à devenir son scénariste attitré en 1948.En 1955, il est scénariste et réalisateur de deux comédies musicales, dont Bring your smile around, pour le chanteur italo-américain Frankie Laine. Mais il faut attendre 1957 pour qu'il puisse s'affirmer dans le milieu en tant que scénariste et réalisateur avec L'extravagant Monsieur Cory. Ce film lui permet de faire deux belles rencontres : tout d'abord celle du musicien Henri Mancini (qui deviendra son compositeur attitré), puis celle de Tony Curtis, avec qui il va collaborer sur plusieurs de ses comédies, notamment Opération jupons en 1960 aux côtés de Cary Grant et Joan O’Brien et qui va connaître un grand succès.Le film burlesque La panthère rose sort en 1964, et c’est le premier d’une longue série. Tout le monde se souvient du grand Peter Sellers incarnant à merveille le personnage de l’inspecteur de police maladroit. Edwards retrouve une seconde fois Sellers dans La Party en 1969, monument de film burlesque où il lui confie le même genre de rôle.Dans les années 60, Edwards mélange les genres avec bonheur et succès avec des films comme Diamants sur canapé (film avec Audrey Hepburn adapté du roman Petit déjeuner chez Tiffany de Truman Capote) en 1961 ou encore Le Jour du vin et des roses en 1962 (film pour lequel Jack Lemmon décroche un Oscar). Dans ses différents films, Edwars impose un style très personnel où l'humour se mêle à la mélancolie, voire au tragique.Après quelques échecs commerciaux au début des années 70, avec des films comme Deux hommes dans l’ouest en 1971 ou Top Secret en 1974, Edwards va très vite revenir à son grand succès de La panthère rose. Il invente de nouvelles aventures pour son inspecteur préféré, Jacques Clouseau, et fait appel à son acteur fétiche Peter Sellers pour signer Le Retour de la panthère rose en 1975, Quand la panthère rose s’emmêle en 1976 et La malédiction de la panthère rose en 1978.A la fin des années 70, Edwards connaît un immense succès avec Elle en 1979.La satire S.O.B, où il fait appel à de grands noms tels que Julie Andrews (son épouse depuis 1970), William Holden, Richard Mulligan, Robert Vaughn,Marisa Brenenson, Robert Preston et Larry Hagman va passer inaperçu. Un an plus tard, en 1982, il signe un second film du même genre, Victor Victoria, qui traite des ambiguïtés liées à l’identité sexuelle. Blake Edwards est alors récompensé par un César pour le Meilleur film étranger.La Saga de la panthère rose va continuer même après la disparition de son acteur fétiche Peter Sellers, avec A la recherche de la panthère rose en 1982 et L’héritier de la panthère rose en 1983.Blake Edwards explore de nouvelles pistes ou la comédie se mêle au drame et signe des films où ses sources d'inspiration deviennent de plus en plus personnelles et existentielles. Tel est le cas dans That’s life notamment, sorti en 1986. Dans cette comédie dramatique, il n’hésite pas à traiter d’un sujet grave, à savoir la maladie et la mort, tout en privilégiant le style comique.Des sujets comme l’alcoolisme, l’ambiguïté sexuelle et le milieu du cinéma vont rester au cœur de sa réflexion jusqu’aux années 90. Plusieurs de ses films en témoignent, notamment Boire et Déboires en 1987 (avec Kim Basinger et Bruce Willis), Meurtre à Hollywood en 1988 et la comédie fantastique Dans la peau d’une blonde en 1991. Comme pour clôturer sa fameuse saga, il signe un dernier film en 1993, Le fils de la panthère rose.Pour l’ensemble de sa carrière, Blake Edwards reçoit en février 2004 un Oscar d’honneur. Le cinéaste décède le 16 décembre 2010 à l'âge de 88 ans des suites d'une pneumonie.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Le Demon De Midi Réalisateur -
2015 Opération Jupons Réalisateur -
1996 L'Extravagant M. Cory Réalisateur -
1992 Le fils de la Panthère Rose Réalisateur, Scénariste -
1990 Dans La Peau D'Une Blonde Réalisateur, Scénariste -

Stars associées