DR Netflix

Après plusieurs jours de mensonges, le Premier Ministre anglais a admis avoir détenu des parts d'un fond offshore. Un scandale qui fait sourire Franck Underwood.

Le scandale Panama Papers continue ses révélations.
Après avoir épinglé Michel Platini, Vladimir Poutine mais aussi le premier ministre de l’Islande, de nombreux autres noms de chefs d’Etat ou encore Lionel Messi, un parti politique français, Jackie Chan ou Pedro Almodovar, l'onde de choc continue de frapper et c'est aujourd'hui David Cameron qui est cité dans ces révélations d'évasion fiscale.

Panama Papers : le point show-business

"Je n’ai honnêtement rien à cacher. Je suis fier de mon père et de ce qu’il a accompli, de l’entreprise qu’il a montée et tout le reste. Je ne peux supporter que son nom soit traîné dans la boue", annonce dans un communiqué de presse le Premier Ministre reconnaissant qu’il détenait jusqu’en 2010 des parts dans le fonds fiduciaire de son père immatriculé aux Bahamas.

Et si David Cameron a souligné dans une interview transparence à la chaîne ITV qu’il avait vendu ces parts en 2010 pour environ 30 000 livres, quelques mois avant d’être élu Premier ministre, les révélations de l'homme politique ont fait sourire un autre grand homme politique : Franck Underwood, président véreux dans la série House of Cards.
Dans une série de tweets moqueurs, la série Netflix se moque de l'hypocrisie de David Cameron qui déclarait sur Twitter en mai 2015 avoir "une façon simple de voir si ce que vous faites est juste : travaillez, épargnez et payez vos impôts". 

DR Twitter

 

DR Twitter

La saison 4 de House of Cards est actuellement disponible sur Netflix.

A lire aussi sur Première