dark crystal
netflix

Reprenant le film culte de 1982, cette série préquelle visuellement ahurissante, nous replonge avec bonheur dans l'univers fantastique de Jim Henson.

Si vous avez moins de 30 ans, vous n'avez certainement jamais vu Dark Crystal, film de fantasy culte de 1982 (disponible sur Netflix), entièrement tourné avec des marionnettes et animatronics, grâce au génie de Jim Henson, le célèbre papa du Muppet Show. Le réalisateur est mort (en 1990), mais sa fille refait vivre aujourd'hui le monde fantastique de Dark Crystal sur Netflix (sortie ce vendredi 30 août), à travers une série préquelle rétro totalement ahurissante sur le plan esthétique et assez passionnante sur le plan narratif.

On reprend donc l'histoire de Dark Crystal, un peu avant les événements du long-métrage original. Les Skeksès, une race cupide et fourbe, est arrivée sur la planète Thra, et en a pris le contrôle, grâce à la tromperie. Depuis un millénaire, ils sont les maîtres du Crystal, dont ils utilisent les pouvoirs pour vivre éternellement. Ainsi, cette poignée de Skeksès domine les milliers de Gelflings répartis en 7 clans, qui peuplent la planète. Jusqu'au jour où trois d'entre eux découvrent que Thra se meurt. La princesse Brea, Rian et Deet vont tenter de monter une rébellion contre ces maîtres, qui pompent désormais la force vitale des Gelflings pour nourrir le Crystal...

Il faut absolument jeter un oeil à Dark Crystal : le temps de la Résistance, ne serait-ce que pour découvrir la beauté visuelle de ce conte improbable, chef-d’œuvre de fantasy unique en son genre. Une petite merveille d'animation à base de marionnettes, qui jouit d'un niveau de détail impressionnant, à une époque où le tout CGI est devenu la norme. Sans aucun doute un exploit technique, avec d'épatants effets réels, réalisé en grande partie grâce au Français Louis Leterrier (L'Incroyable Hulk, Now You See Me), qui a mis en scène chacun des 10 épisodes.

Dark Crystal : Le Temps de la résistance 3
Netflix

Évidemment, la technique ne fait pas tout et si vous venez simplement pour voir les marionnettes, sachez que vous serez vite happés par cette histoire captivante, intelligente, sombre et palpitante. Au-delà de la simple nostalgie, il y a pas mal de choses à découvrir en famille, avec cette épopée de fantasy qui enchantera les enfants et subjuguera les parents. Ces derniers apprécieront aussi les autres niveaux de lecture de la série, qui utilise ce monde imaginaire pour faire écho aux préoccupations du monde réel. Il n’est en effet pas très difficile de transposer au XXIe siècle cette classe dirigeante des Skeksis, une élite peu nombreuse, qui domine et exploite le reste de la population, jusqu'à l’épuisement des ressources naturelles...

Bien sûr, comme l’original - qui avait fait un flop et n'est devenu culte qu'avec le temps - cette prouesse technique un peu particulière ne plaira pas à tout le monde. L'animation de marionnettes est forcément datée, moins fluide, moins spectaculaire que du CGI et limite les séquences de combat. L'histoire aussi peut vite faire tourner la tête, tant la mythologie de Dark Crystal est riche, complexe et il faudrait presque avoir un lexique en main pendant qu'on regarde. Et puis il faut l'avouer, cette saison 1 (qui laisse ostensiblement la place à une saison 2) pâtit d'un rythme inégal et d'un sérieux coup de mou à mi-parcours.

Il n'empêche, Dark Crystal est une création remarquable, remplie d’images époustouflantes, qui offre à Netflix une nouvelle pépite d'animation.