DR

Newt élève des Pokémon dans ce préquel de Harry Potter. Mais encore ?

Sorti cet hiver, Les Animaux fantastiques arrive en DVD et Blu-ray cette semaine aux Etats-Unis (il faudra patienter jusqu’à fin avril chez nous), et Screen Junkies profite de cette sortie pour livrer son trailer honnête du blockbuster de David Yates. Qui pose de bonnes questions sur ce préquel imaginé par J.K. Rowling. "Bienvenue dans cette nouvelle histoire, qui marche plutôt bien, mais est-elle assez solide pour initier une nouvelle saga ?" La Warner Bros compte en effet tirer cinq films des Animaux fantastiques. La voix off insiste : "Si tout le monde adoré grandir en compagnie de Harry Potter, on sait tous ce qui se passe quand Johnny Depp accepte des rôles bizarres, et personne ne veut revoir ça !" Un extrait de la star en Willy Wonka illustre alors la démonstration…

La vidéo explore aussi le principe même du film, qui se déroule aux Etats-Unis mais est porté par une distribution principalement britannique, et où un jeune sorcier joué par Eddie Redmayne "perd ses Pokemon dans le New York des 1920""En Amérique, ils ont leur propre vocabulaire, des problèmes de racisme, des drôles de jaccuzzi… S’il vous plait, rendez-vous Poudlard !" Le Magizoologiste répète à tout va que ses créatures ne sont pas dangereuses, mais le film va passer son temps à nous prouver le contraire. Et les autres personnages dans tout ça ? Entre clichés et rôles peu intéressants (Katherine Waterston est surnommé "Boremione", soit "la Hermione qui ennuie", ouille !), la vidéo trouve tout de même une qualité rafraichissante au sein du casting : Dan Fogler, qui joue le Moldu (enfin, No-Maj) Kowalski, et "vole la vedette à tout le monde rien qu’en réagissant aux situations magiques. C’est vrai qu’il est doué pour jouer le mec étonné."

Les Animaux fantastiques : Enfin un Oscar pour la saga Harry Potter

Bref, les petits malins de Screen Junkies ne sont vraiment pas tendres avec ce spin-off à succès, mais comme toujours, ils pointent les erreurs du film avec humour.

J. K. Rowling répond à 7 questions qui turlupinent les fans de Harry Potter

A lire aussi sur Première