Les Animaux Fantastiques Les Crimes de Grindelwald
Warner Bros
Les Animaux Fantastiques 2 : Comme promis, Grindelwald va monter en puissance
Warner Bros
Les Animaux Fantastiques 2 : Albus Dumbledore sera différent
Warner Bros
Les Animaux Fantastiques 2 : Il y aura toujours plus de créatures magiques
Warner Bros
Les Animaux Fantastiques 2 : Verra-t-on la mort d'un Dragonneau ?
Warner Bros
Les Animaux Fantastiques 2 : Il ne faut (vraiment) pas jouer avec l'immortalité
Warner Bros

Comme promis, Grindelwald va monter en puissance

Ce qui frappe d'emblée dans cette vidéo, c'est l'omniprésence du grand méchant de cette nouvelle Saga, Grindelwald, qu'on voit beaucoup plus, qu'on entend en voix off et dont les autres personnages parlent quand il n'est pas là. Dans Harry Potter et les Reliques de la Mort, on apprenait que Gellert était un jeune sorcier très doué, qui fascinait Albus par ses connaissances et son envie d'explorer toujours davantage la magie. Après la parution des livres, l'auteur J. K. Rowling a révélé que Dumbledore avait en fait développé des sentiments pour lui, et qu'il en a beaucoup souffert, lorsque Grindelwald est passé « du côté obscur ». Durant la Seconde Guerre Mondiale, celui-ci a en effet gagné en puissance, et il a tenté de terroriser l'Europe en prenant le pouvoir sur les moldus, considérant qu'ils étaient inférieurs aux sorciers, ce qui a conduit à un combat mémorable entre les deux hommes, en 1945. Duel que Dumbledore a gagné, mais qui a laissé des séquelles.

La saga des Animaux fantastiques racontera tout cela en livrant enfin des détails sur la montée en puissance de ce grand méchant, qu'on entrevoyait à peine à la fin du premier volet sous sa vraie apparence, puisqu'il était joué par Colin Farrell durant la majeure partie du film. On sait qu'il va réussir à s'échapper au début de cette suite, et qu'il va parvenir à entraîner une foule de sorciers à ses côtés. Dont Credence (Ezra Miller), le jeune garçon frustré du premier film qui avait développé un Obscurus à force de ne pouvoir utiliser la magie ? Il apparaît quelques plans ici, lorsque Grindelwald regrette que les sorciers soient obligés de "se cacher dans l'ombre", puis quand est évoquée sa vision : "Il se voit gouverner le monde des sorciers". Si Gellert parvient effectivement à manipuler Credence, cela pourrait avoir de lourdes conséquences, car on a vu à quel point son Obscurus pouvait être destructeur.

Albus Dumbledore sera différent

Jude Law est ravi d'incarner un "nouveau" Dumbledore, de développer des facettes du personnage que les lecteurs et les spectateurs n'ont pas encore vu dans Harry Potter. Il expliquait récemment ne pas s'être véritablement inspiré de ses prédécesseurs Richard Harris et Michael Gambon pour créer un personnage plus jeune, plus frais, vêtu avec classe... Première surprise : on le voit en tant que professeur de défense contre les forces du mal, enseignant à ses élèves, comme Lupin dans Le Prisonnier d'Azkaban, à combattre leurs peurs en enchantant un Epouvantard. Jusqu'ici, on savait qu'il avait été professeur de métamorphose avant de devenir directeur de l'école, mais Rowling n'avait jamais fait mention de cet autre poste.

Plus tard, on le retrouve devant le miroir du Rised, et, contrairement à ce qu'il avait dit à Harry, il ne s'y voit pas en chaussettes ! Il n'y voit pas non plus sa famille heureuse, mais le reflet de Grindelwald, ce qui semble confirmer qu'il désire par dessus tout le retrouver. C'est sans doute pour cela qu'il demande de l'aide à Norbert (Eddie Redmayne), jugeant que lui-même "ne peut rien faire" contre son ancien ami. Jude Law révélait ne pas avoir partagé de scène avec Johnny Depp sur le plateau de cette suite et ce montage laisse entendre que c'est bien le cas : Grindelwald a visiblement été ajouté numériquement dans ce plan.

Il y aura toujours plus de créatures magiques

En parlant d'effets spéciaux numériques, la bande-annonce multiplie les aperçus de nouvelles créatures : on voit par exemple un oiseau, une bestiole sous l'eau, un dragon qui semble inspiré des croyances chinoises et des chats siamois tous droits sortis de la mythologie égyptienne. Une manière de rappeler que même si cette nouvelle saga est liée à Harry Potter, elle suit avant tout Norbert Dragonneau, un magizoologiste passionné par l'étude des animaux fantastiques.

Verra-t-on la mort d'un Dragonneau ?

La fin de la bande-annonce montre clairement Grindelwald en train de menacer les Dragonneau. Norbert ? Son frère Thésée (Callum Turner) ? Les deux ? Tout est possible, surtout que comme c'est un montage très découpé, le début de la phrase ("Scamander !") peut très bien être tiré d'une autre scène. Reste que cela crée une tension intéressante, car si l'on sait que le héros survivra aux attaques de Gellert (Norbert finira par épouser Tina, il aura des enfants et des petits enfants...) on ne sait rien ou presque de son frère, qui pourrait tout à fait être l'une des victimes du sorcier maléfique. Tout comme Leta (Zoe Kravitz), d'ailleurs.

Il ne faut (vraiment) pas jouer avec l'immortalité

On ne joue pas avec la mort, et Harry Potter nous a bien appris, grâce au personnage de Voldemort, qui a été ravagé par la division de son âme en 7, qu'on ne joue pas non plus avec l'immortalité. Le trailer se termine sur une note plus fun, où le moldu Jacob (Dan Fogler) rencontre Nicolas Flamel, le fameux alchimiste français joué par Brontis Jodorowsky. Du haut de ses 375 ans, celui-ci souffre visiblement de l'ostéoporose, ce qui permet à J. K. Rowling d'en remettre une couche. Non, vraiment, on ne joue pas avec la mort. Blague à part, son arrivée dans la saga est très attendue par les fans, Flamel étant cité dès le premier tome de Harry Potter comme l'une des figures les plus importantes de l'histoire de la magie.

Dumbledore voit Grindelwald dans le Miroir du Rised, le grand méchant veut tuer un Dragonneau, Nicolas Flamel a 375 ans...

La deuxième bande-annonce des Animaux fantastiques 2 offre de nombreuses images inédites par rapport à la première. Le précédent montage teasait surtout le retour de Poudlard, l'école préférée des fans de Harry Potter, puis montrait quelques plans des héros à Paris. Celle-ci prend davantage le temps de détailler les enjeux de cette suite. Voici quelques éléments qu'elle révèle/confirme, en attendant la sortie du blockbuster de David Yates, le 14 novembre prochain.

Les Animaux fantastiques 2 : Jude Law n'a pas tourné avec Johnny Depp

A lire aussi sur Première