Neuf meufs, série d'Emma de Caunes
Philippe Mazzoni/ Canal +

Neuf portraits de femmes tout en délicatesse. Une première réussie pour Emma de Caunes, scénariste et réalisatrice

Cela fait vingt ans qu'Emma de Caunes est passée pour la première fois derrière la caméra avec son court métrage Le Nombril de l’univers. Depuis, elle a développé plusieurs projets de long dont aucun n'a eu la chance d'aboutir. Et c'est donc sur le petit écran, en mode série, qu'on la retrouve à la tête de son premier projet d'envergure, comme scénariste et réalisatrice avec Neuf meufs.

Neuf épisodes de dix minutes chacun comme autant de mini- nouvelles. Neuf portraits de femmes vivant dans le même immeuble. Des histoires d’amours qui n’attendent qu’à naître ou n’en finissent pas de finir, un échange mère- fille, une soirée qui dérape joyeusement… et un lien unificateur : l’exploration du désir sous toutes ses formes, frustré, inassouvi, dévorant, définitivement enterré.

Grâce à l’écriture subtile d’Emma de Caunes et Diastème, Neuf meufs évite les pièges de l’effet catalogue et de la course à l’efficacité. Elle prend son temps pour explorer en profondeur, malgré la durée, des personnages attachants qui créent un manque une fois leur tour passé. Jamais obsédée par la chute pour la chute, elle sait pour chaque histoire créer des atmosphères différentes qui finissent par former un tout cohérent, une fois toutes les pièces du puzzle posées, sans sacrifier à ces neuf femmes l'écriture des personnages masculins, jamais réduits à de simples archétypes.

Enfin et surtout, Neuf meufs est une déclaration d'amour à d'épatantes comédiennes, déjà installées mais trop peu présentes sur petit ou grand écran (Jeanne Rosa, Marie Bunel...), confirmant brillamment tous les beaux espoirs placés en elle (Camille Rutherford, Solène Rigot....) ou toutes nouvelles venues devant une caméra comme l'emballante Faustine Koziel. La délicatesse de l'ensemble leur doit beaucoup.

 

A lire aussi sur Première

Emma de Caunes : "Il y a de moi dans chacune des Neuf meufs"

Après plusieurs courts, elle signe l’écriture et la réalisation sa première série pour Canal +. Neuf portraits de femmes piquants et délicats. Explications.