Woman at War
© Slot_Machine

Trois questions à Benedikt Erlingsson, le réalisateur de Woman at War, une comédie loufoque venue d’Islande qui traite de sauvegarde de la planète diffusée sur Arte ce soir.

Woman at War est une comédie écolo. Pourquoi ce sujet de la lutte contre les lignes à haute tension de grandes entreprises ?

Notre planète ne peut pas se défendre toute seule. On doit s’occuper d’elle comme si c’était un bébé. Les entreprises polluantes comme celle contre laquelle se bat mon héroïne ne sont pas invulnérables. Ne lui faire ne serait-ce que dommages matériels est déjà une victoire. En 1920, une femme, Sigríður Tómasdóttir consacra sa vie à la défense d’une cascade. Elle menaça de se jeter dans la rivière en protestation, et marcha pieds nus jusqu’à Reykjavik plusieurs fois. Aujourd’hui, la cascade de Gullfoss est une des principales attractions touristiques d’Islande. Son portrait est gravé dans la pierre à côté de la cascade aujourd’hui.

A la fois aventurière et artiste, votre héroïne est très particulière… Comment l’avez-vous imaginée ?

Halla est une armée à elle toute seule. Son combat pour l’environnement s’est mué en mission. Comme elle n’a jamais eu l’enfant qu’elle rêvait d’avoir, elle se bat pour les enfants du monde entier. J’ai écrit ce rôle sur mesure pour l’actrice Halldora Geirharosdottir, qui est un modèle pour moi.

Diriez-vous que votre film est féministe ?

Woman at War est un hommage à toutes les militantes. Beaucoup de femmes m’ont inspiré. D’abord de véritables femmes politiques comme Rosa Luxembourg ou Berta Caceres, militante écologiste hondurienne assassinée en 2016. En Islande, nous avons une histoire riche en femmes d’opinion depuis le temps des suffragettes. J’ai aussi beaucoup pensé à la déesse Artémis protectrice de la nature, souvent représentée en chasseresse. En Islande, le personnage de Fifi Brindacier, jeune fille au fort tempérament imaginé par la romancière suédoise Astrid Lindgren est aussi très important.

Woman at War est diffusé ce soir sur Arte à 20h55 et disponible sur Arte.tv jusqu’au 21 juillet.

Cannes 2018 : Coup de coeur pour Woman at War [critique]

A lire aussi sur Première

Total Recall : le commentaire audio pour les nuls par Schwarzy

Best of des commentaires éclairants d’Arnold Schwarzenegger pour le DVD De Total Recall.