Date de sortie 15 juillet 2009
Durée 92 mn
Réalisé par Nicolas Winding Refn
Avec Tom Hardy , Matt King , James Lance
Scénariste(s) Brock Norman Brock, Nicolas Winding Refn
Distributeur Le Pacte
Année de production 2008
Pays de production Grande-Bretagne
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

En 1974, Michael Peterson, 19 ans, Livré à lui-même, cherche à faire la Une des journaux. Rêvant de devenir célèbre, il tente de braquer un bureau de poste avec un fusil à canon scié qu'il a lui-même bricolé. Rapidement interpelé, il est d'abord condamné à 7 ans de prison. A ce jour, il a passé 34 années en prison, dont 30 en isolement cellulaire. Tiré de faits réels, Bronson retrace avec audace et intelligence la métamorphose de Mickey Peterson en Charles Bronson, devenu le détenu le plus dangereux d'Angleterre.

Offres VOD de Bronson

MYTF1VOD SD MYTF1VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Bronson

Photos de Bronson

DR
PRODUCTION / VERTIGO FILMS
PRODUCTION / VERTIGO FILMS
PRODUCTION / VERTIGO FILMS
PRODUCTION / VERTIGO FILMS
PRODUCTION / VERTIGO FILMS
PRODUCTION / VERTIGO FILMS
PRODUCTION / VERTIGO FILMS
PRODUCTION / VERTIGO FILMS
PRODUCTION / VERTIGO FILMS

Bronson

BRONSON (2009)

BRONSON (2009)

BRONSON (2009)

BRONSON (2009)

BRONSON (2009)

BRONSON (2009)

BRONSON (2009)

BRONSON (2009)

BRONSON (2009)

Casting de Bronson

Tom Hardy
Michael Gordon Peterson / Charles Bronson
Matt King
Paul Daniels
James Lance
Phil le professeur d'art plastique

Critiques de Bronson

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Fidèle à sa réputation de ne jamais rien entreprendre qui ne le mette en danger, Nicolas Winding Refn (Pusher) a tourné cette biographie d’un prisonnier dans des conditions acrobatiques de vitesse et d’économie. L’inconvénient, c’est l’aspect ascétique et expérimental d’un film qui utilise parfois des artifices théâtraux : les monologues de Bronson s’adressant d’une scène à un public imaginaire sont fatigants, même s’ils servent le sujet en traduisant sa soif de célébrité.
    Mais le film repose sur deux piliers solides. D’une part, l’interprétation stupéfiante de Tom Hardy, tout en force brute. D’autre part, la méthode du metteur en scène danois, qui tourne dans l’ordre chronologique et révèle son sujet progressivement selon un processus très proche de celui de la création artistique.