Nom de naissance Basil Dearden
Naissance
Westcliffe-on-Sea (Royaume-Uni)
Décès
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

D'abord acteur, puis régisseur de théâtre, Basil Dearden est associé, au début de sa carrière, à l'auteur-producteur et metteur en scène Basil Dean. Quand ce dernier prend en charge les studios Ealing, Dearden devient assistant de cinéma (1937) et scénariste (il écrit pour le fantaisiste George Formby). Après avoir coréalisé des films avec l'acteur Will Hay, il signera seul en 1943, pour Michael Balcon, The Bells Go Down. Dès lors, membre de l'équipe Ealing, il est souvent associé au réalisateur-décorateur-producteur Michael Relph. Parmi ses premiers films, on peut retenir : Ils vinrent dans la cité (They Came to a City, 1944, d'après la pièce de John Boynton Priestley) ; Au cur de la nuit (Dead of Night, 1945), où il met en scène le sketch du pilote de course au rêve prémonitoire ; J'étais un prisonnier (The Captive Heart, 1946) ; Frieda (id. 1947, où la Suédoise Mai Zetterling, alors actrice, tenait le rôle d'une jeune Allemande venue vivre dans une famille anglaise) ; Sarabande (Saraband for Dead Lovers / Saraband, 1948), avec Françoise Rosay et Stewart Granger, qui tient le rôle de Koenigsmark ; Police sans arme (The Blue Lamp, 1950), tableau de la vie quotidienne de la police londonienne : Dirk Bogarde y tenait le rôle d'un jeune voyou, et Jack Warner celui d'un policier au grand cur. (Ce film sera à l'origine d'une série TV.) Ce climat policier est repris dans les Trafiquants de Dunbar (Pool of London, 1951) ; Un si noble tueur (The Gentle Gunman, 1952). En 1955, les studios Ealing sont vendus à la BBC, et Dearden et son associé Relph vont produire et réaliser des films  policiers le plus souvent, tel Hold-up à Londres (The League of Gentlemen, 1960)  pour Rank. Sous le plus petit chapiteau du monde, scénario de William Rose (The Smallest Show on Earth, 1957), est produit avec F. Launder et S. Gilliat. Les films les plus originaux de cette période sont sans doute Opération Scotland Yard (Sapphire, 1959), dénonciation du racisme antinoir, sur fond policier, et, autre scénario de Janet Green, la Victime (Victim, 1961), qui traite du « racisme antihomosexuel ». On pourra retenir également la Femme de paille (Woman of Straw, 1964, avec Gina Lollobrigida) et Assassinats en tous genres (The Assassination Bureau, 1969). Dans Khartoum (1966, avec Laurence Olivier et Charlton Heston dans les principaux rôles), il aborde le registre de la superproduction dans le cadre de la grande tradition coloniale. Cinéaste appliqué et scrupuleux, Dearden est le type même de l'honnête artisan : en ne craignant pas d'aborder des sujets « difficiles » (même si le traitement en paraît désuet aujourd'hui), il a fait preuve d'un courage certain.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Hold-Up À Londres Réalisateur -
2015 Les trafiquants du dunbar Réalisateur -
2015 La lampe bleue Réalisateur -
2015 Sarabande Réalisateur -
2015 Frieda Réalisateur -

Stars associées