Drive ou les secrets du cadrage chez Nicolas Winding Refn
Le Pacte

Le savant découpage de Drive expliqué en détail.

Simple et efficace, ce tuto de la chaine de Tony Zhou, Chaque image est une peinture, décrypte en très peu de temps les secrets du cadrage très particulier de Drive, extraits à l’appui. A la croisée du film d’action et du film d’auteur, le 8ème long-métrage de Nicolas Winding Refn avait été salué à Cannes, en 2011, pour sa mise en scène. Cette analyse nous aide à comprendre pourquoi.

Voir la vidéo ici

Outre sa capacité à transformer le western urbain en romance psychédélique envoutante, Drive brille en effet par la savante composition de ses cadrages. En suivant la technique simple et logique du quadrant, Refn a découpé virtuellement chacun de ses plans pour faire en sorte que tous les coins de l’image racontent une histoire différente. Toujours inattendus et beaucoup moins simplistes qu’ils en ont l’air, ces "tableaux en mouvement" donnent à l’ensemble une grande richesse et insufflent beaucoup de vie à des plans parfois très long. Un art subtil qui a su faire la différence. 

 

Drive : le film qui a propulsé Ryan Gosling vers les sommets (critique)

Drive reviendra ce soir sur Arte, suivi d'un documentaire sur Ryan Gosling. Notez qu'ils sont déjà disponible sur le site de la chaîne.

L'histoire de Drive : Un cascadeur tranquille et anonyme se métamorphose dès que la nuit tombe : il devient pilote de voitures pour le compte de la mafia. La combine est bien rodée jusqu'au jour où l'un des casses tourne mal et l'entraîne dans une course-poursuite infernale. Il veut se venger de ceux qui l'ont trahi...Adapté d'un roman de James Sallis.

Bande-annonce :

15 (vrais) Ryan Gosling facts