Braquage à l’anglaise, Jason Statham
Metropolitan Filmexport

Ce thriller inspiré d’une histoire vraie des années 1970 revient ce soir à la télévision.

TMC met une nouvelle fois à l’honneur Jason Statham, à 21h. Pas pour un banal film d’action, mais pour Braquage à l’anglaise, thriller réussi de Roger Donaldson (Le Pic de Dante, La Recrue) , qui fête ses 10 ans.

Le pitch ? Jusque-là, Terry s'était toujours contenté de vols de voitures et de petites magouilles, mais lorsque Martine lui propose de participer au braquage infaillible d'une prestigieuse banque londonienne, il y voit la chance de sa vie...L'enjeu est une salle des coffres remplie de millions en liquide et en bijoux extraordinaires, mais Terry et son équipe ignorent que l'endroit renferme aussi quelques secrets que les plus puissants dignitaires du royaume ne veulent à aucun prix voir sortir...Voici l'incroyable histoire vraie d'un cambriolage à scandale où les voleurs sont certainement les plus innocents de l'affaire...

Voici notre critique, publiée à sa sortie, durant l’été 2008 : "En 1971, les services secrets anglais organisaient le cambriolage d’une banque par des malfrats afin de récupérer des photos compromettantes. En raison du secret d’État imposé ensuite à la presse, il a été impossible de faire la part du mythe et de la réalité. Stimulés par cette ambivalence, les auteurs de Braquage à l’anglaise ont comblé les trous et reconstitué leur propre version de l’affaire pour la porter à l’écran. Simple et méthodique, leur scénario distille, à un rythme régulier, action, rebondissements et explications. On n’est jamais perdus, la tension ne descend à aucun moment et chaque implication ou sous-intrigue trouve une résolution satisfaisante. Là-dessus, à la tête d’une brochette d’acteurs « brittons » qui s’amusent bien, Jason Statham trouve enfin un rôle qui le valorise. Résultat, le meilleur film de braquage depuis Ocean’s Eleven."

Quand Jason Statham participait aux Jeux du Commonwealth en tant que plongeur