Titre original Prisoners
Date de sortie 9 octobre 2013
Réalisé par Denis Villeneuve
Avec Hugh Jackman , Jake Gyllenhaal , Viola Davis
Scénariste(s) Aaron Guzikowski
Distributeur SND
Année de production 2013
Pays de production US
Genre Drame, Thriller

Synopsis

Anna et Joy, deux fillettes de six ans, ont disparu sans laisser de traces dans la banlieue de Boston. Pour le détective Loki, la thèse du kidnapping est plus que certaine suite aux témoignages des proches des deux enfants. Un suspect vivant dans un campi

Offres VOD

Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
FTV SD FTV 2.99 € Louer 10.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
Nolim Films SD HD Nolim Films 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Dernières News

Johann Johannsson, le compositeur de Prisoners et Sicario, est mort

Il venait de terminer la BO de Marie Madeleine.

Denis Villeneuve : "Scorsese m'a dit : 'l’essentiel, c’est d’essayer de demeurer intact'"

Prisoners sera diffusé ce soir sur M6. A sa sortie, nous avions rencontré son réalisateur pour parler de ce thriller violent.

Photos

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
Wilson Webb
Wilson Webb
Wilson Webb
Wilson Webb
Wilson Webb
Wilson Webb
Wilson Webb
DR
DR

Prisoners

Prisoners

Prisoners

Prisoners

Affiche Us

Prisoners

Affiche Us

Prisoners

Affiche Us

Prisoners

Affiche française

Prisoners

Affiche française

Prisoners

Affiche française

Prisoners

Prisoners

Prisoners

 Jake Gyllenhaal pensif dans Prisoners

Prisoners

Hugh Jackman sort les griffes dans Prisoners

Prisoners

 Jake Gyllenhaal en policier et Hugh Jackman en père éploré dans "Prisoners"

Prisoners

Prisoners

Prisoners

Bannière Us

Prisoners

Casting

Hugh Jackman
Keller Dover
Jake Gyllenhaal
L’inspecteur Loki
Viola Davis
Nancy Birch
Maria Bello
Grace Dover

Critiques

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Avant que Denis Villeneuve (Incendies) ne s’en empare pour en faire le thriller policier le plus dérangeant depuis Le Silence des agneaux, le script d’Aaron Guzikowski a été très convoité en raison de son intrigue dense et imprévisible, qui vous prend pour ne plus vous lâcher. À l’évidence, le film est un héritier direct de Seven et de Zodiac, dont il rappelle l’ambiguïté morale, la fascination pour le mal et jusqu’au détective obsessionnel interprété par Jake Gyllenhaal. Dans le fond, Prisoners traite de la complexité des apparences et de la difficulté de juger malgré les présomptions. Hugh Jackman, dans ce qui est à ce jour son meilleur rôle, incarne cette ambivalence en jouant un père de famille borderline, à la fois héros et salaud, victime de sa colère aggravée par son fanatisme religieux. Convaincu que le suspect relâché par la police sait où est sa fille, il l’enlève et le torture sous prétexte que « ce n’est plus un être humain ». En franchissant cette limite, il appelle le même jugement à son égard. La mise en scène trouve la distance idéale vis-à-vis des personnages, laissant au spectateur la proximité nécessaire pour compatir et le recul suffisant pour ne pas penser de façon binaire. L’information est dispensée avec un sens de la retenue diabolique, alternant scènes dialoguées et rebondissements inattendus, sur un rythme tel que l’on ne voit pas passer les deux heures et demie de projection. La photo hivernale de Roger Deakins achève de donner à l’ensemble une classe au-dessus de l’ordinaire.