Titre original Pacific Rim : Uprising
Date de sortie 21 mars 2018
Réalisé par Steven S DeKnight
Avec Charlie Day , Burn GORMAN , John Boyega
Scénariste(s) Emily Carmichael, TS Nowlin
Distributeur Universal Pictures France
Année de production 2017
Pays de production États-Unis
Genre Film de science-fiction

Synopsis

La suite de "Pacific Rim" où l'humanité est confrontée à des créatures monstrueuses en provenance du fond des mers.

Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des monstrueux Kaiju, a abandonné son entraînement et trempe dans la criminalité. Mais lorsqu’une menace, encore plus irrésistible que la précédente, met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori, qui guide une courageuse génération de pilotes. Alors qu’ils sont en quête de justice pour leurs camarades tombés au combat, leur unique espoir est de s’allier dans un soulèvement général contre la menace des Kaiju.  Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans, les héros du Corps de Défense du Pan Pacific devenant la seule famille qui lui reste.  S’alliant pour devenir la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, ils vont paver un chemin vers une extraordinaire nouvelle aventure.

 

Offres VOD

Pas d'offres actuellement.

Dernières News

Box-office US : Ready Player One réalise le meilleur démarrage de Spielberg depuis 10 ans

Ready Player One s'annonce comme le plus gros succès de Spielberg depuis Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal.

Box-office français du 27 mars : Franck Dubosc est toujours en tête, Pacific Rim 2 dans le top 3

Tout le monde debout conserve sa place de leader devant La Ch’tite famille, de Dany Boon. (Source : Le Film Français)

Photos

Universal

Critiques

  1. Première
    par Alexandre Bernard

    L’humanité est une fois de plus menacée dans ce deuxième opus. Pour la sauver, Jake Pentecost (John Boyega) et une armée d’apprentis pilotes se lancent dans des combats tous spectaculaires, à l’aide de leurs super-robots badass. Le principe reste le même que celui du film réalisé par Guillermo del Toro en 2013. On retrouve avec plaisir Gipsy Danger (qui s’est refait une beauté pour l’occasion) ainsi que des petits nouveaux tous plus cool les uns que les autres, qui dévoilent de nouvelles armes et de nouveaux atouts. Plus lumineux et coloré, Pacific Rim Uprising demeure bourré de références à la pop culture : quand les Kaijus évoquent Godzilla, les Jaegers renvoient aux Megazord des Power Rangers des années 2000 et à Transformers. 

    Attention, spoilers à suivre 
    Le spectateur pourra s’étonner de la tournure prise par cette suite. Pour rappel, Pacific Rim (2013) se terminait avec la bombe explosant dans la Brèche, tuant de nombreux Kaijus. On aurait pu s’attendre à ce qu’ils cherchent à se venger et envahissent la Terre, mais non. C’est finalement le Dr. Newton qui, devenu fou après avoir dérivé avec un Kaiju, va chercher à détruire le monde avec des monstres mi-Jaeger, mi-Kaiju. Si ce méchant est aussi inutile que Patrick Dempsey dans Transformers 3 et la fin un peu précipitée, le film, sans prétention, se laisse regarder pour ses séquences spectaculaires bien emballées par Steven S. DeKnight, réalisateur issu de la télévision (Smallville, Daredevil).
    Côté casting, John Boyega et Scott Eastwood sont convaincants. Ils se livrent à une rivalité bon enfant sans trop en faire. Les apprentis pilotes, eux, le sont moins et tendent vers le cliché des ados rebelles, prêts à tout pour se faire une place aux côtés des grands.