Titre original Looper
Date de sortie 31 octobre 2012
Réalisé par Rian Johnson
Avec Joseph Gordon-Levitt , Bruce Willis , Emily Blunt
Scénariste(s) Rian Johnson
Distributeur SND
Année de production 2012
Pays de production US
Producteurs Dan Mintz James D. Stern Joseph Gordon-Levitt
Genre Film de science-fiction, Thriller

Synopsis

Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les «Loopers») les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille...

Offres VOD

OCS SD OCS 0  € Abonnement
SFR HD SD SFR 2 € Louer
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
FTV SD FTV 2.99 € Louer 10.99  € Acheter
FNAC HD SD FNAC 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
Nolim Films HD SD Nolim Films 3.99 € Louer 10.99  € Acheter

Dernières News

5 films à voir avant Death Wish avec Bruce Willis

Avant de voir Bruce Willis affronter la pègre dans Death Wish, voilà de quoi alimenter vos prochaines soirées DVD.

Looper : "Je ne m'attendais pas à un tel succès"

Looper sera rediffusé ce soir sur W9 à 20h55.

Critiques

  1. Première
    par Mathieu Carratier

    Avec l’intrigant Brick (2006), dans lequel il tentait de conjuguer film noir et teen movie, l’auteur réalisateur Rian Johnson avait fait une entrée remarquée dans le cercle fermé des cinéastes US à suivre. Son deuxième long, Une arnaque presque parfaite (2009), avait ensuite violemment tempéré les ardeurs... Looper, lui, est bien plus qu’une revanche : c’est
    la preuve que l’on avait finalement sous-estimé Johnson qui, dès son troisième essai, affiche une ambition et une assurance qui le propulsent dans la sphère des Nolan et autres Aronofsky. Dans un élan d’inspiration fou, sa SF mélancolique et racée convoque Blade Runner, Bienvenue à Gattaca ou Akira (ça, c’est pour vous donner une idée du niveau), tout en creusant sa propre mythologie futuriste, dont la bande-annonce n’avait révélé qu’à peine vingt pour cent. Cette retenue dans la promo, rare, contribue à la fraîcheur d’un film absolument inattendu qui ne cesse de prendre de la hauteur jusqu’à un final vertigineux. Dans l’intervalle, Johnson aura métamorphosé Joseph Gordon- Levitt en héros d’action tourmenté, filmé Bruce Willis (qui incarne le personnage vieux) comme personne ne l’avait fait depuis Incassable, et offert au genre ce qui pourrait bien ressembler à un nouvel échelon. Le « futur vous » n’est pas prêt d’oublier Looper