Titre original Das weisse band
Date de sortie 21 octobre 2009
Réalisé par Michael Haneke
Avec Christian Friedel , Ernst Jacobi , Leonie Benesch
Scénariste(s) Michael Haneke
Distributeur Les films du losange
Année de production 2009
Pays de production AT,FR,DE,IT
Producteurs Stefan Arndt Andrea Occhipinti
Genre Drame
D’après l’œuvre de Michael Haneke

Synopsis

Un village protestant de l'Allemagne du Nord à la veille de la Première Guerre mondiale. L'histoire d'enfants et d'adolescents d'une chorale dirigée par l'instituteur du village et celle de leurs familles : le baron, le régisseur du domaine, le pasteur, le médecin, la sage-femme, les paysans... D'étranges accidents surviennent et prennent peu à peu le caractère d'un rituel punitif. Qui se cache derrière tout cela ?

Offres VOD

MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 9.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos

Le ruban blanc

Casting

Christian Friedel
l'instituteur
Ernst Jacobi
le narrateur (l'instituteur âgé)

Critiques

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Le Ruban blanc, Palme d’or au dernier festival de Cannes, remonte à la source des maux qui ont transformé le monde dit « moderne » ; il opère formellement un retour aux origines du cinéma. Le noir et blanc hiératique, magistralement éclairé, la composition minutieuse des cadres, l’absence de musique, la pudeur avec laquelle Haneke suggère la violence derrière les portes fermées. Tout concourt à faire de ce film aux allures de cauchemar ordinaire une épure, glaçante et sublime.

  2. Première
    par Damien Leblanc

    Le film donne surtout à voir une société incapable de satisfaire les âmes qui la peuplent. Et ce propos universel s'appuie sur une maîtrise formelle qui force l'admiration. Ciselées par un grandiose noir et blanc, les 140 minutes du Ruban blanc nous immergent avec autorité dans un idéal de profusion romanesque. Accueillant en son sein une foule de personnages et une quantité d'histoires intimes, ce village hanté par le pêché aurait aisément tenu la distance d'une série télé... Comme toujours chez Michael Haneke, Le Ruban blanc s'interroge finalement sur les façons de représenter l'asservissement et l'oppression qui rongent nos sociétés. Et c'est ici au moyen d'une vibration inespérée que le cinéaste renouvelle l'imaginaire de sa filmographie.