Date de sortie 30 mars 2016
Durée 95 mn
Réalisé par Jennifer Yuh Nelson, Alessandro Carloni
Scénariste(s) Glenn Berger, Jonathan Aibel
Distributeur 20th Century fox
Année de production 2016
Pays de production Etats-Unis, CHINE
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

Po avait toujours cru son père disparu, mais le voilà qui réapparaît !Enfin réunis, père et fils vont voyager jusqu’au paradis secret du peuple Panda. Ils y feront la connaissance de certains de leurs semblables, tous plus extraordinaires, drôles et attachants les uns que les autres. Mais lorsque le maléfique Kai décide de s’attaquer aux plus grands maîtres chinois du kung-fu en les écrasant les uns après les autres, Po va devoir réussir l’impossible : transformer tout un village de pandas maladroits et rigolards en experts des arts martiaux, les redoutables Kung-Fu Pandas !

3e volet de la saga Kung Fu Panda

Offres VOD

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
SFR HD SD SFR 2.99 € Louer
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 3.99 € Louer 13.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 1.99 € Louer 11.99  € Acheter
Videofutur SD Videofutur 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Dernières News

Déjà millionnaire, Le Livre de la Jungle double Les Visiteurs 3

L’adaptation du classique Disney enregistre le cinquième meilleur démarrage de 2016. (Source : CBO Box-Office)

Les Visiteurs 3 déjà millionnaire

C’est aussi le cas de Médecin de Campagne et Batman V Superman franchit les 2 millions d’entrées. 

Critiques

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Po rencontre son vrai père (qui n’est pas une oie, qui l’eût cru, mais un panda) et pour combattre l’horrible Kai et sauver les maîtres du kungfu, il doit d’abord découvrir qui il est. Animation véloce (les "visages" sont de plus en plus expressifs), combats saisissants, personnages secondaires emballants (les cinq acolytes plus une tribu d’ursidés noir et blanc impayables), dialogues brillants... Il y en a pour tous les goûts, pour grands et petits, et le scénario glisse mine de rien un message de bon aloi sur la différence et la force des faibles. Franchement, les franchises, lorsqu’elles se donnent la peine de se renouveler dans la continuité, on est pour.