Titre original Kill List
Date de sortie 11 juillet 2012
Réalisé par Ben Wheatley
Avec Neil Maskell , Myanna Buring , Michael Smiley
Scénariste(s) Ben Wheatley
Distributeur Wild Side
Année de production 2012
Pays de production GB
Producteurs Claire Jones Katherine Butler
Genre Film d'horreur

Synopsis

Meurtri dans sa chair et son esprit au cours d’une mission désastreuse à Kiev huit mois plus tôt, Jay, ancien soldat devenu tueur à gages, se retrouve contraint d’accepter un contrat sous la pression de son partenaire Gal et de sa femme, Shen. Jay et Gal reçoivent de leur étrange nouveau client une liste de personnes à éliminer. À mesure qu’ils s’enfoncent dans l’univers sombre et inquiétant de leur mission, Jay recommence à perdre pied : peur et paranoïa le font plonger irrémédiablement au cœur des ténèbres.

Offres VOD de Kill List

UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD CANAL VOD 4.99 € Louer
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
MYTF1VOD SD MYTF1VOD 7.99  € Acheter

Photos de Kill List

DR
DR
DR
Wild Side
Wild Side
Wild Side
Wild Side

Kill List

Kill List

Kill List

Poster Us

Kill List

Kill List

Kill List

Kill List

Critiques de Kill List

  1. Première
    par François Grelet

    Objet postmoderne qui braconne autant sur les terres du Locataire de Polanski que sur celles du Wicker Man de Robin Hardy, Kill List inscrit illico son auteur, Ben Wheatley, sur la liste des jeunes cinéastes rock-stars nourris à la contre-culture et aux déchargesde violence brute. De quoi être méfiant, oui, mais pour une fois, on vous le jure, le buzz dit vrai. Elliptique et sibyllin, le fi lm met un certain temps à dévoiler sa nature et ses ambitions, avant d’aspirer le spectateur dans une spirale mentale stupéfiante de pessimisme. L’idée qui gouverne Kill List, c’est que la mécanique du récit (à tiroirs) vaut finalement moins que la toute-puissance de l’atmosphère, élevée ici au rang de credo absolu. D’où un climat de
    peur panique qui ne faiblit jamais, malgré les trous d’air narratifs et les points d’interrogation laissés en suspens. Un pur fi lm de mise en scène, donc, qui carbure aux morceaux de bravoure et à la virtuosité éloquente. Dans la torpeur de l’été, vous n’en ressortirez pas indemne.