Date de sortie 13 décembre 2017
Réalisé par Arnaud Bouron, Antoon Krings
Scénariste(s) Antoon Krings, Christel Gonnard, Arnaud Delalande
Distributeur Gébéka Films
Année de production 2017
Pays de production France, LUXEMBOURG
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

Au fond d’un jardin merveilleux, de drôles de petites bêtes forment une communauté à l'image de la nôtre. Dans ce microcosme, où chacun a un rôle bien défini, l’harmonie est menacée par une guêpe malfaisante, cousine de la reine, qui cherche à s’emparer du trône. Apollon, un grillon saltimbanque au grand cœur, aidé de Mireille l’abeille et de ses compagnons, cherche à déjouer le complot… Adapté de l’œuvre littéraire d’Antoon Krings (éd. Gallimard Jeunesse), ce film donne vie à un monde anthropomorphique qui traite avec humour des relations humaines parfois compliquées. L’imagination et l’ingéniosité auront gain de cause pour rétablir la paix au royaume des petites bêtes.

Critiques

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Voilà un peu plus de 20 ans, le belge Antoon Krings créait Drôles de petites bêtes, devenu au fil des albums (plus de 60 à ce jour) une collection qui fait référence dans l’univers de la littérature enfantine. Déjà portée sur le petit écran à travers une série animée, elle connaît sa toute première vie au cinéma, sous la direction de son créateur. Une très jolie réussite par la qualité graphique de son animation. Mais aussi et surtout par son récit qui ne confond jamais simplicité et simplisme. Soit les aventures d’Apollon le grillon, artiste vagabond complice bien malgré lui d’un complot fomenté par la guêpe Huguette, assoiffée de pouvoir, pour écarter du trône sa cousine Marguerite, la Reine des abeilles. Krings et son complice Arnaud Buron savent donner du rythme à ce récit et y développer une double lecture sociale et écolo dans la description de cette ruche où le pollen se fait de plus en plus rare. Car Drôles de petites bêtes dénonce habilement travailleurs aliénés (les ouvrières dans la ruche) et surexploitation dangereuse de ressources naturelles dans un monde qui semble sourd à ces deux problématiques. Le tout sans jamais quitter la route joyeuse du divertissement. Il y a du La Fontaine chez Krings.