Titre original Allegiant
Date de sortie 9 mars 2016
Durée 110 mn
Réalisé par Robert Schwentke
Avec Shailene Woodley , Theo James , Jeff Daniels
Scénariste(s) Noah Oppenheim
Distributeur SND
Année de production 2015
Pays de production US
Producteurs Douglas Wick Lucy Fisher Pouya Shahbazian
Genre Science-Fiction
D’après l’œuvre de Veronica Roth

Synopsis

Sous le choc, Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Mais au delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter. Tris et Quatre doivent rapidement déterminer en qui ils peuvent avoir confiance alors qu’une bataille menaçant l’humanité toute entière est sur le point d’éclater...

 

1ère partie du dernier volet de la saga Divergente.

Adaptation de la série de romans de Veronica Roth

Offres VOD

SFR HD SD SFR 2.99 € Louer
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange HD SD Orange 2.99 € Louer 11.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
FTV SD FTV 3.99 € Louer 10.99  € Acheter

Dernières News

Divergente 3 se mange le mur [critique]

Faut-il (re)voir le dernier opus de Divergente, ce soir sur W9?

La saga Divergente se poursuivra bien en série télé

Sous forme de spin-off consacré à des personnages inédits ? 

Critiques

  1. Première
    par Julia Beyer-Agostini

    En se projetant au-delà du mur, les scénaristes franchissent surtout la limite du raisonnable en ce qui concerne l’avalanche d’effets numériques dont bénéficie ce fameux "dehors" que découvrent les héros. Entre des étendues de terrains vagues façon wasteland crados de jeux-vidéos (la métaphore du ciel qui saigne était pourtant bien trouvée sur le papier) et une architecture futuriste faussement orwelienne qui semble sortir directement d’un mauvais space-opéra pour la ville, les production design ne se sont pas foulés. Mais c'est moins dans la forme que dans le fond que ce troisième volet déçoit. Loin d'être le thriller SF psychologique auquel il aimerait tant ressembler, Divergente 3 ne s’affranchit jamais de son ADN young adult. Son prédécesseur, L'insurrection, avait pourtant jeté les bases d’une approche plus sombre du genre. La maturité du traitement s’est visiblement égarée quelque part en route. Tout comme notre intérêt. Le film tente pourtant de démêler plusieurs intrigues à la fois, baladant sans cesse le spectateur entre le monde "réel" et le Chicago tendu que les héros ont laissé derrière eux. L'effet de surprise est louable, mais derrière ses riches apparences, Divergente 3 n’apporte rien de pertinent à la trilogie.