Date de sortie 22 novembre 2017 Projet
Durée 121 mn
Réalisé par Jonathan Dayton, Valerie Faris
Avec Emma Stone , Steve Carell , Sarah Silverman
Scénariste(s) Simon Beaufoy
Distributeur Twentieth Century Fox
Année de production 2017
Pays de production Grande-Bretagne, Etats-Unis
Genre Comédie dramatique
Couleur Couleur

Synopsis

1972. La championne de tennis Billie Jean King remporte trois titres du Grand Chelem. Mais loin de se satisfaire de son palmarès, elle s'engage dans un combat pour que les femmes soient aussi respectées que les hommes sur les courts de tennis. C'est alors que l'ancien numéro un mondial Bobby Riggs, profondément misogyne et provocateur, met Billie Jean au défi de l'affronter en match simple...

Anecdotes

Annoncée au casting du film dès le lancement du projet, Emma Stone, qui devait partager l'affiche avec Steve Carell est finalement remplacée par Brie Larson à cause d'un emploi du temps trop chargé. Quelques mois plus tard, l'actrice revient finalement au casting.

Offres VOD

Orange HD SD Orange 9.99  € Acheter
MYTF1VOD HD SD MYTF1VOD 4.99 € Louer 17.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 5.99 € Louer

Dernières News

Battle of the Sexes : les différences entre le film et la réalité

Emma Stone et Steve Carell refont "presque" le match à l’identique.

Premières séances du 22 novembre : Le brio démarre fort

Le nouveau film d’Yvan Attal fait plus de 1800 entrées. [Source : Le Film Français]

Casting

Emma Stone
Billie Jean King
Steve Carell
Bobby Riggs
Sarah Silverman
Gladys Heldman
Elisabeth Shue
Priscilla Riggs

Critiques

  1. Première
    par Eric Vernay

    Un duel grand-guignolesque opposant une femme très pro à un vieux misogyne drogué aux médias, ça ne vous rappelle rien ? Si le spectre des dernières élections américaines flotte sur Battle of the sexes, le film nous parachute en 1973, sur un court de tennis : féministe engagée, la championne Billie Jean King répond favorablement au défi lancé par Bobby Riggs, ancienne gloire qui prétend pouvoir battre n'importe quelle joueuse malgré ses 55 ans. A défaut d’audace formelle, ce plaisant biopic sportif assure la mise en fond de court : teintes orangées en 35 mm et soyeuse B.O. vintage pour le mood seventies, va-et-vient narratif entre les backgrounds sentimentaux des deux rivaux (l’une se découvre lesbienne, l’autre voit son mariage menacé par ses paris compulsifs) pour faire monter la mayonnaise dramaturgique, et bien sûr, performance du duo d’acteurs au diapason. Ça tombe bien, nos deux stars assurent joliment le show sous leurs postiches. Face à une touchante Emma Stone, déglamourisée avec lunettes et épaules ramassées, Steve Carrell arbore joggings ridicules et dents en vrac. Sans manichéisme, le tandem de cinéastes présente moins le « méchant » Riggs comme un indéfectible macho, que comme l'idiot utile du féminisme. Un clown assez pathétique, donc, éternel enfant mégalo (Carrell rappelle son rôle dans Foxcatcher, le malaise en moins) dont le moteur principal n'est jamais vraiment la fameuse "bataille de sexes", mais le frisson du jeu, qui le maintient en vie et le détruit.