Samuel Beckett

Samuel Beckett

Samuel BeckettSamuel Beckett
  • Profil mis à jour le 03/02/2010
  • Nationalité :
    Irlandaise
  • Date de naissance :
    13 avril 1906
  • Date de décès :
    22 décembre 1989
  • Sexe :
    Homme

La biographie de Samuel Beckett

Samuel Beckett est né le 13 avril 1906 à Foxrock dans la banlieue sud de Dublin, il est une des figures emblématiques du théâtre absurde.

Que ce soit sur les bancs de l’Earlsford House School ou sur ceux de la Portora Royal School, le grand blond embarrassé par ses notes moyennes et compléxé par son corps long et sec, ne laisse ni ses collègues ni ses professeurs deviner sa future vocation d’écrivain.

Entre les promenades champêtres avec son père William et la relation compliquée qu’il entretenait avec sa mère Mary, sévèrement dévote, le jeune Samuel Beckett et son frère cadet Franck, passent une enfance tranquille dans leur maison des quartiers riches de la capitale Irlandaise.

Ce n’est qu’au Trinity College où il étudie la langue française, anglaise et italienne que le jeune Samuel Beckett commence vraiment à briller.

En effet, l’adolescent se débarrasse de sa réputation de maigrichon gauche et devient un jeune et hardi passionné de rugby et de moto.

Peu à peu, il remplace le sport par le spectacle et enchaîne les sorties culturelles, théâtre et cinéma. C’est là qu’il découvre les célèbres pubs de Dublin…

Son diplôme de bachelor of Art en poche, Samuel Beckett décide après un inoubliable voyage en France de devenir professeur au Campbell College de Belfast pour échapper à l’emprise familiale. Il revient ensuite à Paris et enseigne à l’Ecole Normale.

C’est son très bon ami le poète Thomas MacGreevy qu’il lui fait rencontrer James Joyce. Une relation très particulière va lier les deux hommes qui ne cesseront d’ailleurs jamais de se vouvoyer.

C’est en 1929 que Samuel Beckett publie : Dante... Bruno. Vico... Joyce, sa première œuvre qui répond à une critique d’un roman de James Joyce.

Whoroscope, un poème improvisé après une lecture de la biographie de René Descartes lui fait obtenir un prix littéraire.

Après une période d’errance entre plusieurs villes européennes, Beckett décide de s’installer à Paris peu avant la Première Guerre Mondiale et réussit le 07 mars 1938 à publier son roman Murphy longtemps refusé.

Modestement, l’écrivain anglo-saxon commence à écrire quelques poèmes en français.

Lors d’un séjour à l’hôpital Broussais, Beckett fait la connaissance de la femme de sa vie. C’est Suzanne Deschevaux-Dumesnil, pianiste et ancienne collègue normalienne plus âgée que lui de sept ans.

Une fois la guerre déclarée, Samuel Beckett s’investit corps et âme dans l’indépendance de la France face au régime Nazi. Il préfère même la vie de misère qu’il mène à Paris à la tranquillité de son Dublin natal.

Après avoir longtemps vécu de ses revenus de traduction ou de cours d’anglais, Beckett réussit finalement le 05 janvier 1953 à publier sa pièce de théâtre En attendant Godot.

Agé de quarante-sept ans, Beckett, rompt avec le théâtre traditionnel et inaugure une nouvelle ère, celle du théâtre de l’absurde.

Finies les longues tirades précieuses, Beckett fait briller une langue crue, concise et lapidaire sous la bouche de Pozzo un répugnant clochard qui erre dans un décor sombre et minimaliste.

Jugée obscène et même athée, la pièce est cruellement attaquée aussi bien par l’audience que par la presse.

Le 23 octobre 1969, lors d’un voyage en Tunisie avec sa femme, Samuel Beckett est appelé par l’Académie suédoise pour recevoir le prix Nobel de littérature pour « son œuvre, qui à travers un renouvellement des formes du roman et du théâtre, prend toute son élévation dans la destitution de l'homme moderne ».

Fuyant les medias et ayant toujours boycotté les interviews, Beckett refuse catégoriquement de voyager à Stockholm. Il considère cela comme une catastrophe. C’est son éditeur Jérôme Lindon qu’il charge de l’affaire.

Généreux, il consacrera son prix à l’aide des artistes et des nécessiteux.

Malade, Samuel Beckett vit quasiment en reclus dans son appartement parisien, et continue à écrire des nouvelles, sans pour autant que s’arrêtent les représentations d’En attendant Godot dans les salles du monde entier.

Son épouse Suzanne meurt le 17 juillet 1989.

Samuel Beckett, devenu aveugle, atteint d'emphysème et de la maladie de Parkinson, part en maison de retraite. Malgré la parution de plusieurs pièces, textes en prose et aussi un film muet, il a de plus en plus de difficultés à écrire.

Il meurt le 22 décembre de la même année et est enterré auprès de sa femme au cimetière Montparnasse.

> Son signe astro> Personnalité du prénom Samuel> Popularité du prénom Samuel

Dernières news sur Samuel Beckett

0

La filmographie de Samuel Beckett