Vous êtes ici

Julia Roberts portrait
Avis: 
Date de naissance: 
27 octobre 1967 (âge : 48 ans)
Sexe: 
Femme
Profession: 
Actrice

Biographie: 

Julia Fiona Roberts est une actrice américaine née le 28 octobre 1967 à Atlanta, en Georgie. Révélée par son rôle de prostituée dans Pretty Woman, elle est depuis une des actrices les plus populaires de la planète grâce à ses rôles dans Hook ou la revanche du Capitaine Crochet, Tout le monde dit I love you, Michael Collins, Coup de foudre à Nothing Hill, Just Married, Erin Brokovich, Le Sourire de Mona Lisa, Blanche Neige, Un été à Osage County ou encore Ocean's Eleven et Ocean's Twelve. Elle la soeur des acteurs Eric Roberts et Lisa Roberts Gillan ainsi que la tante d'Emma Roberts.

Cadette d'Eric et de Lisa, elle est la fille de Walter Brady Roberts, qui exerce la profession de vendeur d'aspirateur, et de Betty Lou Bredemus, secrétaire d'église et agent immobilier. Ses parents divorcent en 1971, alors qu'elle n'a que 4 ans. Julia et Lisa demeurent avec leur mère à Smyrna, dans la banlieue d'Atlanta, tandis que leur aîné, Eric, déménage afin d'habiter avec son père à Atlanta. Passionnée par les animaux, Julia Roberts rêve de devenir vétérinaire. Mais l’univers artistique l’emportera sur toutes ses autres aspirations (parmi lesquelles l’enseignement) puisqu’elle abandonne ses études universitaires journalistiques pour déménager à New York. Là-bas, elle s’installe avec sa sœur Lisa Roberts Gillian et s’emploie à se donner les moyens de faire carrière dans la comédie. Elle commence par signer avec la Click Modeling Agency, une agence de mannequinat, tout en prenant des cours d’art dramatique.C’est finalement grâce à son grand frère qu’elle entamera sa carrière dans le milieu. Ayant déjà joué dans plusieurs films, Eric Roberts l’introduit dans de petits rôles sur des tournages de séries télévisées comme Forever Young, Crime story et Deux Flics à Miami ou de films tels que Firehouse. Dans Blood red, elle joue un rôle secondaire face à son frère. Bien que tourné en 1987, le film ne sortira sur les écrans que deux ans plus tard.C’est en 1988 qu’elle marquera les esprits des cinéphiles et des critiques en incarnant Daisy dans le film indépendant Mystic Pizza ; rôle qui lui vaut une nomination aux Independent Spirit Awards dans la catégorie du meilleur premier rôle féminin. Un succès venant rarement seul, elle est, la même année, à l’affiche de Steel Magnolias où elle joue une jeune mariée du sud qui se bat contre le diabète. C’est au mérite de sa performance captivante qu’elle doit alors la première nomination aux Oscars de sa jeune carrière, dans la catégorie meilleur second rôle féminin.

Rencontre avec le public

Mais c’est seulement un an plus tard, en 1990, qu’elle se voit propulsée au rang de vedette. Dans Pretty woman de Gary Marshall, elle incarne Vivian Ward. Ce rôle fut d’abord refusé par les actrices Molly Ringwald et Meg Ryan. Il s’agit d’une jeune prostituée vivant un véritable conte de fées face à Richard Gere, un impitoyable homme d’affaires aux allures de prince charmant. A l’écran, une exceptionnelle complicité s’installe avec son partenaire. Outre son phénoménal succès public mondial qui en fait, encore aujourd’hui, une référence dans le genre de la comédie romantique, le film vaudra à Roberts une multitude de nominations : l'Oscar de la meilleure actrice ou encore le BAFTA du meilleur rôle féminin.Ayant atteint un certain sommet de réussite avec cette participation, elle peine, dans les années qui suivent, à l’égaler. Elle joue pourtant dans diverses œuvres cinématographiques au succès commercial parfois honorable, souvent énorme, mais toujours indéniable. Après Pretty woman, elle tourne Les nuits avec mon ennemi de Joseph Ruben en 1991 et interprète une infirmière dans Le choix d’aimer de Joel Schumacher, avec Campbell Scott et Vincent D’Onofrio. En 1992, elle incarne, avec beaucoup de malice, la Fée Clochette dans Hook de Steven Spielberg, dans lequel Peter Pan adulte part à la rescousse de ses enfants, kidnappés et emmenés au Pays Imaginaire par le capitaine Crochet. Suivent ensuite deux ans, durant lesquels elle ne tournera aucun film, si ce n’est une furtive apparition dans The player de Robert Altman.

Du thriller à la romance, une actrice complète

Mais la belle Julia Roberts revient en force en 1993 avec L’affaire Pelican. Ce thriller politique adapté d’un roman de John Grisham est un véritable succès. L’actrice partage l’affiche avec Denzel Washington, avec lequel elle devient ami. Elle enchaîne ensuite les tournages des Complices de Charles Shyer en 1994, de Prêt-à-porter en 1995, où elle retrouve le réalisateur Robert Altman, et de Amours et mensonges de Lasse Hallström. En 1996, elle tourne Mary Reilly de Stephen Frears, un autre thriller, historique cette fois-ci, avec John Malkovich, et pour lequel elle est nommée au Razzie award de la pire actrice. L’année d’après, elle joue dans la comédie musicale Tout le monde dit I love you de Woody Allen, Michael Collins de Neil Jordan et Complots de Richard Donner où elle est face à Mel Gibson. Si on ne critique pas son talent, les critiques et son public lui reprochent de trop s’éloigner de son genre de prédilection : la comédie romantique.Julia Roberts revient sur le devant de la scène en 1997 dans ce genre qui renoue avec ses débuts très réussis. Elle partage l’affiche de Mariage de Mon Meilleur Ami avec Rupert Everett, Dermot Mulroney et Cameron Diaz. Énorme succès au box-office, le film n’amadoue pas pour autant les professionnels qui, sans aller jusqu’à la critiquer, ne font rien non plus pour saluer sa performance. Sa participation aura au moins le mérite d’introduire son nom dans la liste des actrices les mieux payées d’Hollywood.Suit en 1998 Ma Meilleure Ennemie de Chris Columbus, une comédie dramatique familiale qu’elle coproduit (pour la première fois) et dont elle partage la vedette avec l’une de ses meilleures amies à la ville : Susan Sarandon. En 1999, elle tient le premier rôle dans deux grands projets : Just married (ou presque) (où elle retrouve Gary Marshall et Richard Gere dix années après le succès qui a marqué leurs débuts) et Coup de Foudre à Notting Hill de Roger Michell, qui narre l’histoire d’une star mondiale du cinéma tombant amoureuse d’un libraire, très ordinaire, mais irrésistiblement british, incarné par Hugh Grant.Enfin OscariséeEn 2000, Julia Roberts incarne le personnage réel d’Erin Brockovich (dans le film du même nom), une assistante juridique au grand cœur qui se bat contre la compagnie Pacific Gas & Electric, accusée d’empoisonner l’eau potable. Outre les 28,8 millions de dollars qu’il rapporte lors de son premier week-end d’exploitation, le film lui vaut d’obtenir enfin la précieuse statuette de l’Oscar de la meilleure actrice ainsi que le BAFTA Award, le Golden Globe et le SAG Award de la même catégorie. Avec les 20 millions de dollars qu’elle empoche pour jouer dans ce film, Roberts accède au rang sans précédent d’actrice la mieux payée de tout Hollywood.Julia Roberts enchaîne les grosses productions où son nom seul suffit à en garantir le succès. Tout du moins commercial. C’est ainsi qu’elle figure en tête de Couple de Stars de Joe Roth, dans lequel Catherine Zeta-Jones interprète sa sœur et du Mexicain de Gore Verbinski (réalisateur de la saga Pirates des Caraïbes) en 2001 avec son ami Brad Pitt. Elle le retrouve d’ailleurs sur le plateau du célébrissime Ocean’s Eleven de Steven Soderbergh où elle rencontre George Clooney, avec qui elle devient également ami. Elle lui fera d’ailleurs l’amitié de six jours de tournage sur Confessions d’un homme dangereux, première réalisation de l’ex-acteur d’Urgences en 2002, pour la symbolique somme de 250 000 dollars. Somme bien loin de celle qu’elle perçoit l’année suivante pour le rôle du professeur assez particulier Katherine Ann Watson dans le film de Mike Newell, Le sourire de Mona Lisa : la star est ici payée 25 millions de dollars.

Une actrice des plus bankable

Entre temps, la star retrouve Soderbergh en 2002 pour le film Full Frontal, puis en 2004 pour la suite des aventures des gentlemen cambrioleurs, Ocean’s twelve. Arrive ensuite dans sa carrière le rôle de Anna, dans le troublant Closer de Mike Nichols en 2005. Julia Roberts incarne une photographe aux côtés de Natalie Portman, Jude Law et Clive Owen. Le film, au langage cru et glacial, est un carton en Europe. S’en suit une absence de 3 ans, pendant laquelle Julia Robert privilégie sa vie privée. Elle donne naissance à 3 enfants et c’est en pensant à eux qu’elle acceptent de faire des voix dans les dessins animés Lucas, fourmi malgré lui, réalisé en 2006 et Le petit monde de Charlotte, en 2007.Mais la carrière de Julia Robert ne se limite pas au grand écran. Si elle avait déjà fait quelques apparitions à la télévison par le passé, dans des séries comme Friends ou New York : Police Judicaire, elle profite de cette pause cinématographique pour faire sa première appartition à Broadway en 2006. La comédienne joue alors dans une pièce de Richard Greenberg datant de 1997, intitulée Trois jours de pluie, au côté de Paul Rudd. Cependant, la performance de Julia Roberts est loin d’être saluée par la critique.Malgré cette déconvenue, elle reste l'une des actrices les plus bankable d'Hollywood. A la date de février 2007, le total des recettes engendrées par ses films est estimé à plus de 2,2 millards de dollars. Elle a été la première actrice a figurer en couverture du magazine Vogue. Souvent sollicitée, elle a cependant refusé quelques rôles dans des films à succès : le rôle principal de Shakespeare in love qui échoua à Gwyneth Paltrow, celui de Sharon Stone dans Basic Instinct et celui de Meg Ryan dans Nuits blanches à Seattle. Elle fut aussi envisagée pour incarner Poison Ivy dans Batman & Robin, mais ce fut finalement Uma Thurman qui endossa ce rôle. En revanche, Julia Robert a évincé Sandra Bullock pour Just married.

Retour en force

Roberts revient au cinéma en 2008 avec le film La guerre selon Charlie Wilson où elle retrouve le réalisateur de Closer, Mike Nichols. Basé sur le livre de l’ancien journaliste à la CBS George Crile, le long métrage compte également Tom Hanks et Philip Seymour Hoffman à son casting. En 2009, Julia Roberts partage l’affiche du film d’espionnage Duplicity avec Clive Owen, un acteur qu’elle connaît assez bien pour lui avoir déjà donné la réplique, en 2004, dans Closer. Dans ce film de Tony Gilroy, tous deux interprètent des espions reconvertis dans le privé, à la fois amoureux et méfiants l’un de l’autre. L'actrice est boulimique de travail : on la voit dans Mange, Prie, Aime de Ryan Murphy ou la comédie romantique chorale Valentine's day.En 2011, elle revient au genre qui l'a fait connaître, la comédie romantique, avec Il n'est jamais trop tard dans laquelle elle partage l'affiche avec Tom Hanks mais l'année suivante, en 2012, c'est en méchante reine dans le film Blanche Neige que le public la retrouve. Malheureusement, ce film est un échec. Néanmoins, Julia rebondit en 2014 avec son rôle dans le film Un été à Osage County qui lui d'être nommée aux Oscars 2014 dans la catégorie Meilleure acrtice dans un second rôle.

Vie privée

La vie sentimentale de l’actrice surnommée Jules a également passionné fans et médias. Parmi ses ex, on compte Matthew Perry (de la série Friends), Benjamin Bratt ou encore Daniel Day Lewis. Julia Roberts a aussi vécu avec Liam Neeson, fut fiancée à Dylan McDermott et Kiefer Sutherland, et mariée à Lyle Lovett en 1993. Le mariage ne dura que 2 ans. Aujourd’hui, elle partage sa vie entre son ranch à Taos, au Nouveau Mexique et son appartement à New York. Elle y vit avec son mari Daniel Moder, un cadreur qu’elle a rencontré sur le tournage du Mexicain et qu’elle a épousé le 4 juillet 2002. Ils ont trois enfants ensembles : les jumeaux Phinnaeus Walter et Hazel Patricia, nés le 28 novembre 2004, et Henry Daniel, né le 18 juin 2007.

Commentaires sur Julia Roberts

Dernières news sur cette star

Les retrouvailles du casting de Pretty Woman
02/11/2015 - 12:00

L'occasion pour les acteurs de se rappeler les bons souvenirs autour de ce film devenu culte.

Jennifer Aniston Kate Hudson Julia Roberts
25/05/2016 - 17:00

Les trois abonnées à la comédie à l'eau de rose se retrouvent dans Joyeuse Fête des Mères.

money-monster-critique-cannes.jpg
12/05/2016 - 16:45

Présenté hors compétition au Festival de Cannes, le quatrième film signé Jodie Foster n'est pas à la hauteur de ses ambitions.

Les plus vues