Jacqueline Bisset
Avis: 
Date de naissance: 
12 septembre 1944 (âge : 73 ans)
Nationalité: 
Britannique
Sexe: 
Femme
Profession: 
Actrice

Biographie: 

Née le 13 septembre 1944 à Weybridge en Angleterre, l'actrice britannique Jacqueline Bisset, de son nom complet Winnifred Jacqueline Fraser-Bisset, affiche une filmographie impressionnante. Elle tourne avec les plus grands réalisateurs aux États-Unis et en Europe, et s'affiche aux côtés de stars internationales.Née d'un père écossais et d'une mère d'origine française, Jacqueline Bisset fait ses études au Lycée Français Charles de Gaulle de Londres et projette d'intégrer l'Université. Mais elle choisit une autre voie et devient mannequin à l'âge de 18 ans, afin de payer ses cours d'actrice. Grâce à sa beauté physique, elle travaille avec les plus grands photographes de l'époque.Jacqueline Bisset fait sa première apparition au cinéma en 1965, dans Le Knack et comment l'avoir de Richard Lester, et enchaîne avec Cul-de-sac de Roman Polanski. En 1967, elle apparaît dans Voyage à deux. Son rôle secondaire aux côtés de David Niven dans Casino Royale la même année lui vaut d'être prise sous contrat avec la 20th Century Fox. Sa carrière s'accélère en 1968 lorsqu'elle remplace Mia Farrow aux côtés de Franck Sinatra dans Le Détective. Plus tard, elle joue dans le grand classique Bullit face à la vedette Steve McQueen. Elle est nommée pour la première fois aux Golden Globe dans la catégorie Nouvelle Star de l'Année, grâce à sa prestation dans The Sweet Ride. En 1970, elle joue avec Dean Martin dans le film-catastrophe Airport, le plus gros succès d'Universal Studio cette année-là.Un détour par la FranceEn 1973, Jacqueline Bisset vient en France et acquiert sa crédibilité d'actrice en jouant dans La nuit américaine de François Truffaut. Encore à l'heure actuelle, elle considère que son rôle dans ce film a été le plus enrichissant de sa carrière. Elle apparaît également dans Le magnifique de Philippe de Broca, avec Jean-Paul Belmondo en tête d’affiche. Elle rentre aux États-Unis pour prendre part à certains de ses films les plus célèbres, Le voleur qui vient dîner et Le crime de l'Orient-Express de Sidney Lumet. En 1975, elle part tourner en Italie sous la direction de Luigi Comencini dans La femme du dimanche, avec Marcello Mastroianni et Jean-Louis Trintignant comme partenaires.En 1977, le succès des Grands fonds renforce sa notoriété sur le marché américain et lui confère le statut de sex-symbol. Jacqueline Bisset s'affiche sur les couvertures des magazines dans le monde entier. Le magazine Newsweek lui décerne même le titre de "la plus belle actrice de tous les temps".Jacqueline Bisset est nommée pour la seconde fois en 1978 aux Golden Globes pour la comédie La grande cuisine. En 1981, elle coproduit Riches et célèbres, réalisé par George Cukor. Elle y joue également aux côtés de Candice Bergen. En 1979, elle retourne en Italie pour Amo non amo d’Armenia Balducci. En 1984, Au-dessous du volcan de John Huston lui vaut une troisième nomination aux Golden Globes.Un passage par la télévisionLes propositions de longs-métrages de qualité se faisant plus rares dans les années quatre-vingt-dix, Jacqueline Bisset se tourne vers la télévision. Elle joue dans de nombreux téléfilms à succès: Anna Karénine en 1985, Napoléon et Joséphine en 1987, ou encore Joan of Arc, pour lequel elle est nommée en 2000 une quatrième fois aux Golden Globes. Elle apparaît également régulièrement en tant que guest star dans des séries populaires, telles que FX et Nip/Tuck.Jacqueline Bisset continue néanmoins de tourner en Europe et aux États-Unis, dans des films à plus petit budget: Les marmottes d'Élie Chouraqui en 1993 ou Rossini ! Rossini ! en 1991. En 1996, elle est nommée aux Césars en tant que Meilleur Second Rôle pour son rôle dans La cérémonie de Claude Chabrol.Un nouveau souffleDepuis la fin des années 90, elle se rapproche de jeunes réalisateurs talentueux. Certains de ses derniers films sont salués par la critique: Sleeping Time Gal de Christopher Münch, remarqué au festival de Sundance et en Europe, Fascination de Klaus Menzel, tourné à Puerto Rico, The Grooming de John Irvin, ou encore Trois enterrements, première réalisation de Tommy Lee Jones. En 2008, elle tient le rôle principal dans Death in Love de Boaz Yakin, qui est présenté en avant-première au Festival de Sundance.Jacqueline Bisset est à l'affiche de deux longs-métrages en 2009 : The Last Film Festival ? de Linda Yellen et le film français Le Concert de Radu Mihaileanu, avec François Berléand et Miou-Miou. En 2010, le public peut retrouver Jacqueline à l'affiche du film Le Tumulte des sentiments de Don McBrearty puis l'année suivante au générique de deux épisodes de la série Rizzoli & Isles. En 2013, après avoir rejoint le casting du film Vivaldi, elle accepte d'interpréter Anne Sinclair dans le film qu'Abel Ferrara prépare sur l'affaire DSK. Elle remplace ainsi Isabelle Adjani qui, après avoir accepté d'interpréter le rôle, s'est rétractée.

Films avec Jacqueline Bisset

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues