Donald Sutherland

Donald Sutherland

Donald SutherlandDonald Sutherland
  • Profil mis à jour le 13/07/2012
  • Nationalité :
    Canadien
  • Date de naissance :
    17 juillet 1935 (âge : 78 ans)
  • Sexe :
    Homme

La biographie de Donald Sutherland

Petit-fils de Thomas Sutherland co-fondateur de la banque HSBC, Donald Sutherland, le futur Casanova au regard de braises de Fellini, poursuit ses études à l’Université de Toronto et travaille en même temps comme disc-jockey pour les radios locales.


Passionné de théâtre, il fait ses premières armes sur la scène de l’Université de Toronto, jusqu’à ce qu’un critique local, Herb Whitaker, qui tenait alors la chronique théâtrale du Toronto Globe and Mail, le repère dans une production intitulée La Tempête, et l’encourage à parfaire sa formation à Londres. Son diplôme obtenu, il s’envole donc en 1958 pour la Grande-Bretagne, où il s’inscrit à la Royal Academy of Dramatic Arts, et se produit dans de nombreux théâtres, avant de donner la réplique à Rex Harrison et Rachel Roberts dans la pièce August for the People.


Dans les années 60, on le découvre au cinéma en second rôle, dans une multitude de films et de séries Z, comme par exemple en 1964, Le train des épouvantes deFreddie Francis, aux côtés de Peter Cushing et Christopher Lee. C’est pour lui le début d’une carrière foisonnante et mouvementée, durant laquelle il aternera cinéma, théâtre et télévision.

La récompense de ses efforts lui vient en 1967, lorsqu’il se voit confier son premier grand rôle par Robert Aldrich dans les Douze Salopards avec Lee Marvin, Charles Bronson et Ernest Borgnine. Sa silhouette longiligne, ses airs absents, ses sourires énigmatiques et ses allures de doux dingue attirent tout de suite l’attention des spectateurs, dont les plus perspicaces devinent déjà en lui la star.

A la télévision, il se distingue dans des séries comme Le Saint, Chapeau melon et bottes de cuir, ou encore dans le téléfilm The Death of Bessie Smith.


Mais c’est en 1970 dans M.A.S.H. de Robert Altman, où il tient le rôle de Ben ‘Hawkeye’ Pierce, le médecin facétieux du camp militaire, qu’il se fait remarquer du grand public. Il apparaît la même année dans De l’or pour les braves aux côtés de Clint Eastwood.

En 1971, son rôle du naïf inspecteur dans le thriller Klute d’Alan Jay Pakula, l’impose définitivement. A cette époque, il soutient Jane Fonda, sa partenaire dans Klute et compagne, dans sa campagne contre la guerre du Viêtnam. Mus par cette perspective militante, ils écrivent ensemble et réalisent en 1972, le film F.T.A. contre l’engagement américain au Viêtnam.

La filmographie de Donald Sutherland est impressionnante et compte divers genres de films, dans lesquels il a tenu des rôles très différents, montrant par là sa capacité à se glisser dans la peau de n’importe quel personnage.

Très prolifique jusqu’à la fin des années 70, il tourne aussi bien dans des classiques que dans des films anecdotiques très vite oubliés, comme S.P.Y.S. de Irvin Kershner en 1974, des comédies telles que Hamburger film sandwich de John Landis en 1977, de la science-fiction avec L’invasion des profanateurs de Don Siegel en 1978, des westerns comme La grande attaque du train d’or aux côtés de Sean Connery en 1979, et les films policiers comme Meurtre par décret en 1979 avec Christopher Plummer dans le rôle de Sherlock Holmes.

Durant les années 80, alors que ses apparitions se font de plus en plus rares, on le retrouve en 1983 aux côtés de son fils Kiefer Sutherland, dans le film Max Dugan Returns de Herbert Ross.


Ne tenant plus que des rôles secondaires depuis les années 90, cet acteur culte des générations précédentes, partage en 2000 la tête d’affiche de Space cowboys avec Clint Eastwood, James Garner et Tommy Lee Jones, prouvant par là que les papis ont encore quelque chose dans le ventre.

Artiste de talent à la longue carrière, il obtient en 2000 le Prix des Arts de la Scène par le Gouverneur général. Quelques années plus tard, ses cheveux blancs, mi-longs, soigneusement peignés et son regard clair, lui donnent un air léonin dans la série Dirty Sexy Money en 2007.

Marié aux actrices Lois Hardwick, Shirley Douglas et Francine Racette dont il partage toujours la vie, Donald Sutherland a cinq enfants, parmi lesquels, on trouve les acteurs Kiefer Sutherland né de son union avec l’actrice Shirley Douglas, et Angus Sutherland.


En 2010, l'acteur infatigable est au casting de la série Les piliers de la terre. Il enchaîne ensuite avec le film d'action Le flingueur aux côtés de Jason Stathampuis dans l'aventure avec L'aigle de la 9ème légion en 2011. Il revient à la comédie avec Horrible bossesde Seth Gordon (2012).

> Son signe astro> Personnalité du prénom Donald> Popularité du prénom Donald

Dernières news sur Donald Sutherland

0

La filmographie de Donald Sutherland