DR E-Press/Instagram

"Je viens d'essayer un nouveau régime appelé Au cœur de l'océan Je ne le conseille à personne...", écrit l'acteur sur son compte Instagram en légende d'une photo du résultat de sa cure d'amaigrissement.

Chris Hemsworth n'est pas le premier à avoir joué avec son poids pour mieux rentrer dans la peau d’un personnage. 

E-PRESS PHOTO.COM

Avant lui Jake Gyllenhaal s'est astreint à un régime sec perdant 16 kilos pour Nightcall, Christian Bale en avait perdu 28 pour The Machinist, l'acteur irlandais Michael Fassbender 14 pour Hunger sans oublier les vingt-cinq kilos en moins de Jared Leto dans Dallas Buyers Club ou encore la précédentes transformations d'Adrien Brody dans Le Pianiste et Tom Hanks dans Seul au Monde.

S'astreignant à un régime drastique, ne s'accordant que 500 calories par jour - quand un homme en a besoin de 2 000 normalement au quotidien - l'acteur de Thor et d'Avengers a troqué sa fière musculature pour un corps amarigri et une barbe hirsute pour les besoins de son prochain film, Au cœur de l'océan.

 

E-PRESS PHOTO.COM

 

DR Instagram Chris Hemsworth

Dans le long métrage de Ron Howard, l'acteur incarne Owen Chase, second capitaine de l'Essex, un baleinier dont les mésaventures avec un cachalot à l'hiver 1820 inspireront Nathaniel Philbrick avec In the Heart of the Sea et surtout Herman Melville avec Moby Dick.

"C'est assez marrant de voir que 15 mecs qui doivent jouer des brutes passent leurs journées à compter les calories qu'ils ingèrent. Alors que moi, je ne m'alimente qu'avec de petites salades, de petits apports protéiniques et j'avoue que je meurs pratiquement de faim lorsque je vais me coucher", avait confié récemment l'acteur sur le plateau de Jimmy Kimmel.

L'histoire d'Au cœur de l'océan : Le voyage tragique, mais bien réel, du baleinier l’Essex. En hiver 1820, le baleinier Essex, en provenance de Nouvelle-Angleterre, est attaqué par une créature incroyable : une baleine d’une taille et d’une volonté colossales, et d’une soif de vengeance quasi humaine. Cette véritable tragédie a inspiré le roman de Melville, Moby-Dick. Mais celui-ci ne relatait que la moitié de l’histoire. Heart of the Sea révèle les terribles conséquences de cette rencontre : la façon dont les membres de l’équipage sont poussées au-delà de leurs limites et sont contraints à l’impensable pour survivre. Bravant les tempêtes, la faim, la panique et le désespoir, les hommes questionneront leurs convictions les plus profondes, de la valeur de leur vie à la moralité de leur activité, tandis que leur capitaine cherche un cap en haute mer et que son second fait tout pour tuer la baleine.D'après le roman éponyme de Nathaniel Philbrick

La bande-annonde d'Au cœur de l'océan, au cinéma le 9 décembre :